Subscribe via RSS Feed Suivez-nous sur Google Plus Suivez-nous sur YouTube

Apprendre à donner!

18 décembre 2017 0 commentaire

Plusieurs personnes ont comme réflexe « naturel » de recevoir et d’un autre côté, ils ont beaucoup de difficultés à donner, pour ne pas dire qu’ils ne savent pas comment donner. Certaines autres ont comme réflexe « naturel » de donner et d’un autre côté, ils ont beaucoup de difficultés à recevoir, pour ne pas dire qu’ils ne savent pas comment recevoir. La vie est un mouvement et donner/recevoir fait partie de ce mouvement. Lorsqu’il y a absence ou lacune d’un côté ou de l’autre, c’est signe qu’il y a déséquilibre et que le mouvement n’est pas libre. Donc, pourquoi ne pas tendre vers l’équilibre afin de bénéficier de tout ce que la vie a à vous offrir et ainsi faire bénéficier les autres de ce que vous avez à donner?

Il est certain que ce texte s’adresse plus particulièrement à ceux et celles qui reçoivent et qui ne savent pas comment, ou qui ont de la difficulté, à donner.

 

Premièrement, je m’adresse à ceux et celles qui donnent par culpabilité, car ils ne peuvent accepter de recevoir sans donner en retour. Arrêtez-moi ça tout de suite!

Deuxièmement, je m’adresse à ceux et celles qui donnent par obligation, car ils ont l’impression que s’ils ne donnent pas… ils n’ont pas de valeur. Qu’ils ne peuvent être appréciés pour qui ils sont et ce, sans donner. Arrêtez-moi ça tout de suite!

Troisièmement, je m’adresse à ceux et celles qui donnent dans l’attente de recevoir en retour, car ils ont en tête quelque chose de bien précis (des intentions) et que leur geste n’est pas libre de cœur. Arrêtez-moi ça tout de suite!

Quatrièmement, je m’adresse à ceux et celles qui ne donne pas, car ils sont avares. Ils accumulent les richesses matérielles en continuant de se sentir pauvre et que pour eux, aucun acte est gratuit. Arrêtez-moi ça tout de suite!

Cinquièmement, je m’adresse à ceux et celles qui donnent de l’argent ou un chèque, car ils n’ont pas pris le temps de trouver quelque chose à offrir. C’est comme s’ils achetaient en donnant. Arrêtez-moi ça tout de suite!

Sixièmement, je m’adresse à ceux et celles qui croient n’avoir rien à donner, car ils ne sont pas fortunés. Arrêtez-moi ça tout de suite!

C’EST QUOI AU JUSTE DONNER?

Par curiosité je suis allé voir la définition du mot DONNER dans le dictionnaire et j’ai été surpris de constater que cette dernière est de loin plus « généreuse » que celle de RECEVOIR.
Est-ce que le dictionnaire aurait raison?

Donner est un privilège, car pour être dans cette position, il faut au préalable avoir reçu et être disposé à transmettre. Certes, on ne peut donner que ce que l’on a reçu, mais on a tous reçu, contrairement à ce que certains peuvent penser. Ne serait-ce que la vie !

Donner est donc une disposition de cœur plus qu’une transmission de biens. Dès lors, nous pouvons tous donner et accepter de recevoir.

C’est en donnant que l’on reçoit, et c’est en recevant que l’on donne. Cultiver la générosité, c’est apprendre à donner sans rien demander en retour et à recevoir ce que l’on nous offre avec joie et gratitude.

Apprendre à donner! (1200px par 630px Rime-fb)

LE BONHEUR DE DONNER :

S’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir, essayons de savoir sur quel plan repose ce bonheur. Disons d’emblée qu’il est langage de partage, de solidarité ou plus simplement d’humanité. Donner c’est peut-être avant tout se faire plaisir et se faire du bien à soi-même. C’est sentir son utilité. Donner, c’est aussi se réaliser, être complémentaire de l’autre ou des autres, et trouver sa place.

Mais donner présuppose un état d’esprit, sinon le bonheur est absent.

Le bonheur de donner devient une réalité gratifiante quand on sait sincèrement pourquoi l’on donne. De notre réponse dépendra alors un autre aspect tout aussi important: Le « comment » nous donnons. Le savoir donner a souvent autant de valeur (sinon plus) que le fait de donner.

La Générosité fonctionne comme un muscle. Plus on le fait travailler et plus il se fortifie. Que nous soyons appelés à donner beaucoup ou peu, peu importe, l’important est dans notre motivation.

Dépasser l’aspect matériel pour viser à l’essentiel de vie… Cela concerne plus l’être que l’avoir! Par un sourire, une poignée de main, un geste, une présence, une oreille attentive, une attitude empathique, tous, nous sommes capables de donner le meilleur de nous-même. De plus, donner, c’est déjà aimer.

En cette période de fête, n’hésitons pas à donner le meilleur de nous-même!

*Tous droits réservés


Auteur: André Cloutier, Coach professionnel certifié en PNL et en Process Communication. Pour consulter la fiche professionnelle de André sur Le RIME, cliquez ici.
– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser » la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

154  vues au total, 4  aujourd’hui

>>> Merci de partager <<<

Laissez un commentaire