Subscribe via RSS Feed Suivez-nous sur Google Plus Suivez-nous sur YouTube

Comment atteindre la résilience ?

14 juin 2017 0 commentaire

regardNous avons tous ce désir de triompher sur les événements souffrants de notre vie. Nous voulons tous avoir la capacité de transcender les traumatismes que nous vivons et enfin avoir une vie accomplie et remplie de bonheur. Combien notre vie serait plus douce et plus positive! Mais pourtant…

Nous avons plutôt tendance à vivre dans la souffrance. Souvent, nous avons la sensation que la vie est lourde et que rien, mais rien ne viendra à bout de notre mal être. Comment faire alors pour ne pas laisser nos défis de vie « bouffer » complètement notre existence ? Comment ne pas laisser nos traumatismes définir qui nous sommes ?

J’ai envie de vous partager quelques étapes qui nous permettra d’atteindre un état de résilience.

Lorsque nous vivons des épreuves, nous pouvons avoir tendance à choisir la fuite. On se construit alors un refuge mental où nous n’avons pas à confronter ce que l’on vit. On va se cacher dans un monde irréel où nous ne sommes pas victime et où nous n’avons pas à nous protéger contre la pitié des gens.

Il y a aussi des moments où nous baignons dans notre rôle de victime. Nous nous complaisons dans cet état pour bénéficier un peu d’attention. Faire taire ce qui nous ronge l’intérieur l’instant d’un moment. Être reconnu, vu, écouté, et entendre que ce n’est pas de notre faute fait tellement de bien. On savoure l’empathie des autres à notre endroit lorsqu’ils trouvent très triste tout ce qui nous arrive. Malheureusement, plusieurs choisissent inconsciemment de rester à cette étape car elle génère certains bénéfices et ne requière aucun effort pour aller mieux.

Dans un tout autre registre, il y a l’humour qui nous permet de sortir de la « victimite ». L’autodérision nous permet à tout coup de diminuer les souffrances et même diminuer les traumatismes que nous avons pu vivre. L’humour redonne espoir et permet de sécréter l’hormone du bonheur.

après la pluie le beau temps

à l’opposé, on rencontre la colère. On se révolte contre la vie d’avoir subi un malheur et de devoir vivre avec la douleur.

Nous avons ensuite, le rêve. Nous nous créons alors le défi de parvenir enfin à une existence normale et libre de toute souffrance. Ce nouveau défi nous emmènera vers l’action pour mettre en œuvre notre désir de mieux-être. Ce sera à ce moment que nous aurons une multitude de choix qui s’offrira à nous.

Car pour aller mieux, il faut nécessairement travailler en soi ce qui nous fait souffrir. Thérapie, hypnose, coaching, autant de possibilités que d’êtres humains sur terre.

Le danger est d’essayer une technique et de ne pas ressentir les bienfaits. Cela peut nous pousser à renoncer au mieux-être alors qu’il y a d’autres possibilités. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas parce qu’une approche n’est pas efficace pour nous, qu’il n’y en n’a pas une autre qui pourrait nous ramener sur la voie du bonheur et de la résilience.

Dans ce processus vers un mieux-être avec un thérapeute, il faut également tenir compte du facteur « accompagnant ». Il faut bien choisir la personne, connecter avec elle, un peu comme nous choisissons nos relations dans la vie. Il faut qu’il y ait une connexion de cœur, une sensation de non jugement, une envie de faire équipe.

La co-création de la guérison !

désespoirIl faut prendre en considération qu’il y a plusieurs couches de guérison. Parfois, on croit que nous avons tout guéri et soudainement, un événement , une voix, un paysage nous ramène à des blessures de vie. Est-ce une régression? Est-ce un retour en arrière? Non! J’ai envie de vous dire que ces moments sont les plus grands tremplins qui puissent exister vers le bonheur. Ils nous permettent de faire un pas de recul pour contempler tout le chemin parcouru et pour puiser à même nos forces et nos outils, que nous avons consolidé au fil des épreuves, afin de rebondir. Ainsi, chaque couche de douleur que nous libérons nous rapproche encore plus du bonheur, notre bonheur !

On doit voir un processus de guérison comme un meilleur ami. Il est là en tout temps pour nous, mais on doit lui offrir du temps et de l’énergie. On doit faire le choix de nous aimer et de nous offrir la chance immense de nous guérir.

Je nous souhaite à tous de transcender nos épreuves et d’enfin… entrer en résilience !


martineAuteure: Martine Wilky, Intervenante énergétique, Médium et Coach en LOA
Pour consulter la fiche professionnelle de Martine sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

741  vues au total, 2  aujourd’hui

>>> Merci de partager <<<

Laissez un commentaire