Subscribe via RSS Feed Suivez-nous sur Google Plus Suivez-nous sur YouTube

L’hypnose et les ingrédients du changement

30 mai 2017 0 commentaire

changementVoici le quatrième et dernier article que j’écris sur l’hypnose. Je termine cette série d’articles en vous précisant les ingrédients favorisant le changement dans un rapport de relation d’aide avec quelques exemples en lien avec l’hypnose.

Deux approches théoriques en particulier m’interpellent comme praticien en hypnose afin de favoriser le changement chez un client : l’approche motivationnelle et l’approche centrée sur les solutions. La première approche est utilisée autant par les psychologues, les médecins, les travailleurs sociaux que par les hypnothérapeutes. L’origine de cette approche repose sur le travail de deux psychologues, Stephen Rollnick et William R. Miller. Ces derniers ont d’abord développé cette approche auprès des personnes souffrant d’un problème de toxicomanie. Il est souvent difficile d’effectuer un changement dans sa vie et un intervenant agile sera apte à créer un lien de collaboration avec vous. Il vous proposera un menu d’options ou un éventail de possibilités, à partir de votre vécu, afin d’agir sur la situation que vous jugez problématique. Cependant, il ne tentera pas d’imposer un rythme vers le changement qui vous ne convient pas. Si vous êtes encore au stade de la réflexion et non de l’action, il s’ajustera à vous et non le contraire. Il vous aidera peut-être à faire un exercice classique qui est la liste des «pour» et des «contre» du changement de comportement. Libre à vous ensuite de décider de changer ou non, mais vous connaîtrez vos options. Cette première approche représente très bien ma philosophie d’intervention.

La seconde approche est celle centrée sur les solutions. Cette approche façonne le langage du thérapeute ou de l’hypnothérapeute. Un problème devient un défi, une épreuve devient une occasion de croissance personnelle. L’intervenant utilisant une telle approche vous invite à porter une attention particulière à votre langage intérieur. Les pensées qui vous habitent influencent directement vos comportements et vos émotions. Dans le cadre d’une induction hypnotique, en altérant votre état de conscience, votre cerveau devient plus réceptif aux suggestions positives que peut faire un intervenant. Un livre qui présente très bien cette approche est celui écrit par Fletcher Peacock : «Arrosez les fleurs, pas les mauvaises herbes ». Cet auteur précise que face au changement, nous pouvons coopérer en étant soit visiteur, plaignant ou acheteur.

Un visiteur est convaincu qu’il n’a pas de problème. Il va rarement consulter un praticien de la relation d’aide sauf si quelqu’un d’autre, un parent, un conjoint ou un juge l’a envoyé. Avec un visiteur, il faut s’intéresser à ce qui important pour le client, à défaut du problème qui n’existe pas pour lui. Je qualifie aussi de visiteur celui qui accumule les r-v avec différents praticiens, mais sans jamais recevoir de résultats satisfaisants. Si vous avez rencontré de multiples intervenants, sans percevoir de changement profond, vous devez vous questionner à savoir si les avantages que vous avez de maintenir votre situation actuelle ne surpassent pas les désavantages. Si vous n’êtes pas encore prêt à changer, c’est OK. Vous ne devez pas vous juger. Tôt ou tard, lorsque les désavantages du statut-quo surpasseront les avantages, le changement deviendra inévitable. Si un proche vous incite à consulter mais que n’êtes pas encore prêt, une discussion s’impose avec ce proche, pas avec un praticien.

Nous avons tous ou presque déjà été plaignants au moins lorsque nous étions des enfants. Un plaignant reconnaît avoir un problème, mais ne croit pas posséder le pouvoir de changer. Il blâmera soi-même ou son entourage. Très souvent, nous parlons de personnes non motivées ou résistantes au changement. Par exemple, un praticien en hypnose demandera à un client d’écouter une trame préparatoire un certain nombre de fois avant la prochaine rencontre. Le client n’écoutera finalement pas la trame le nombre de fois demandé. Il trouvera ensuite des raisons pour expliquer cette situation. Comment aborder cette situation? Pour un praticien, il n’y a pas de changement insignifiant. Le moindre changement est tout à fait valable. Si la personne a écouté l’enregistrement à 2 reprises au lieu de 10, il faut le féliciter de l’avoir écouté 2 fois. Toujours selon cette même approche, un intervenant peut vous aider à chercher les exceptions qui infirment la présence de votre problème. Il vous aidera ensuite à les détailler le plus possible. Prenez l’exemple que vous vous sentez souvent malheureux. Est-ce qu’il y a des moments que vous vous sentez moins malheureux? Si oui, détaillez ces moments avec le plus de détails possible, avec tous vos sens (visuel, auditif, émotionnel, etc.). Plus que votre cerveau portera attention aux exceptions, aux moments positifs et heureux, plus ces moments se multiplieront. En effet, le cerveau humain ne fait pas nécessairement la différence entre l’imagination et la réalité!

Bien entendu, l’acheteur, qui se trouve fréquemment chez la personne avec une bonne introspection et un intérêt pour le développement personnel ou la psychologie, considère qu’elle vit un défi et elle est prête à mettre des actions en place pour le résoudre.

motivation

L’hypnose est très utile pour aborder une multitude de défis! Dans le cadre d’un service en hypnothérapie holistique, un praticien peut vous accompagner en utilisant votre imagination et tous vos sens afin de travailler un défi en particulier (ex. perte de poids ou arrêter de fumer). Il pourrait par exemple vous faire imaginer un moment dans le futur dans lequel vous avez réussi à relever votre défi d’arrêter de fumer par exemple. Pourquoi utiliser l’imagination pour aborder un défi concret? Parce que le cerveau humain ne fait pas nécessairement la différence entre l’imagination et la réalité…et il aime la répétition!

Un hypnothérapeute peut aussi vous aider à travailler certains enjeux psychologiques. Par exemple, il vous accompagnera à réduire les effets négatifs reliés à une blessure d’abandon ou de trahison. Il peut aussi vous aider à vous libérer de liens toxiques reliés à une relation malsaine. De plus, si vous avez accumulé une série de protections pour vos protéger et que cela ne vous est plus utile, il vous aidera à détacher des morceaux de cette armure. Peu importe le travail que vous allez faire, un bon praticien en hypnose prendre le temps de suivre votre rythme ou vous aidera à vivre l’expérience avec tous vos sens et avec le maximum de détails. Il pourra ensuite, au besoin, vous proposer de petits devoirs ou de petits exercices (ex. auto-hypnose, respiration) entre les séances afin de maximiser les changements dans votre vie.

Pour terminer sur le sujet de l’hypnose et du changement, une précision importante s’impose. Alors qu’un hypnothérapeute peut vous assister ou vous soutenir dans la diminution de certains symptômes ou émotions négatives, il ne peut pas prétendre soigner, traiter ou guérir qui sont des termes reliés au domaine de la médecine. Si vous avez un deuil difficile à résoudre, une situation de crise ou un problème de santé mentale qui occasionne de la détresse psychologique ou un dysfonctionnement social au quotidien, vous devez d’abord vous adresser à un médecin ou un psychologue qui vous référera au besoin vers le bon intervenant. L’hypnose peut rester une option intéressante, mais elle est parfois complémentaire à d’autres approches. Il est bon aussi de rappeller que l’hypnothérapeute n’est pas un titre réservé. Un praticien en hypnose se qualifiera d’hypnothérapeute s’il juge avoir une formation solide en hypnose et en relation d’aide.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions sur l’hypnose et le changement qui n’ont pas été répondues par cet article. Il me fera plaisir de vous répondre. Vous pouvez également lire mes autres articles sur le sujet de l’hypnose.


Auteur: Jonathan Blais, intervenant en hypnose spirituelle et chamanisme. Pour consulter la fiche professionnelle de Jonathan sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

871  vues au total, 2  aujourd’hui

>>> Merci de partager <<<

Laissez un commentaire