Subscribe via RSS Feed Suivez-nous sur Google Plus Suivez-nous sur YouTube

L’hypnose spirituelle: après le tunnel de lumière?

3 mai 2017 0 commentaire

tunnelVoici le troisième d’une série d’articles que je partagerai avec vous sur l’hypnose spirituelle. Le premier article discutait de l’hypnose en général, alors que le deuxième article se concentrait sur l’hypnose spirituelle. Dans ce troisième article, je discuterai plus en détails de quelques lieux spirituels explorés dans le cadre d’une induction hypnotique.

Tout d’abord, comme j’ai mentionné dans mon deuxième article, Michael Newton (1931-2016), hypnothérapeute, a été un pionnier dans l’exploration de l’entre-vies, c’est-à-dire ce lieu spirituel qui se retrouverait entre deux vies antérieures. Ce lieu est plus couramment appelé au-delà. Newton a découvert des coïncidences frappantes à travers les milliers d’histoires recueillies auprès de différentes personnes sous induction hypnotique. Par ce dernier processus, il emmenait des personnes à régresser dans une vie antérieure. Il explorait ensuite quelques événements marquants de cette vie. Il terminait en explorant la dernière journée de cette vie antérieure jusqu’au moment de la mort physique. Les clients rapportaient alors quitter le corps et vivre une expérience de mort imminente semblable à celles décrites dans les livres classiques de Raymond A Moody (La vie après la vie) et de Elisabeth Kubler-Ross (Sur le chagrin et le deuil). Notons que Kubler-Ross est l’initiatrice des 5 étapes du deuil encore reconnues aujourd’hui en psychologie moderne. Nous retenons souvent des récits d’expériences de mort imminente des personnes qui quittent leur corps et revivent en accéléré leur vie pour ensuite traverser un tunnel de lumière dans un état de très grand bien-être. Toutefois, la description des expériences s’arrête généralement après ce tunnel. Différentes explications existent pour expliquer cet arrêt. La plus populaire suppose qu’une personne qui traverse ce tunnel ne peut plus réintégrer son corps par la suite pour raconter son histoire.

Michael Newton détaille dans ses livres (plus facilement disponibles en anglais), plusieurs stades que l’âme franchit après la traversée de ce fameux tunnel de lumière. Après le tunnel, il décrit une rencontre entre l’âme et un guide spirituel qui l’aide à faire un bilan de sa vie. Si la vie fut particulièrement difficile ou la fin atroce, l’âme peut visiter un lieu de ressourcement ou de réparation afin de se régénérer. Parmi les autres étapes que franchirait l’âme, nous retrouvons le retour dans sa famille d’âmes. La famille d’âmes inclut les êtres avec qui l’âme est le plus habituée de se réincarner pour accomplir certaines missions particulières. Certains auteurs comme Marie-Lise Labonté  (Les familles d’âme) décrit différentes familles d’âmes qui ont des missions collectives comme guérisseurs ou passeurs d’âmes. D’autres lieux sont décrits par les personnes comme le conseil des sages qui est un lieu pour discuter, plus en profondeur, de la dernière vie vécue avec des êtres de lumière très sages. Certaines personnes explorent aussi les fameuses annales akashiques. Les annales ont été notamment connues dans la francophonie par les nombreux livres de Daniel Meurois. Ce dernier auteur affirme dans ses livres (dont Les annales akashiques) avoir la capacité de revisiter certaines mémoires du passé. Certains décrivent ce lieu comme une grande bibliothèque contenant tous les souvenirs de chaque être dans toute son existence. D’autres mentionnent aussi la présence d’un gardien des lieux qui aiderait à retrouver les souvenirs.

annaleakashique

Certaines critiques reconnaissent dans l’ensemble de ces lieux spirituels les aspects de notre civilisation comme la présence de monuments, de classes ou de bibliothèques. Ils se questionnent donc à savoir si ce n’est pas simplement des métaphores créées par l’inconscient. Effectivement, certains parallèles peuvent se faire entre les expériences de mort imminente, les expériences d’induction hypnotique précédemment décrites par Michael Newton et le livre tibétain des morts (le Bardo Thödol). Ce dernier livre décrit aussi des expériences semblables à celles de mort imminente. Au sujet de ces expériences de mort imminente, le  Dalaï-Lama  lui-même, dans un livre qui s’appelle Dormir, rêver, mourir : explorer la conscience avec le Dalaï-Lama, soutient le point de vue que ces expériences relèvent davantage d’un état de rêve que d’une véritable sortie hors du corps.

Pour conclure, la raison principale de vivre un processus d’hypnose spirituelle doit être thérapeutique, et non par simple curiosité. Ce n’est pas un processus conseillé à une personne qui veut obtenir des preuves d’une vie après la mort ou qui est en processus de deuil d’un être cher.

Si vous aimeriez vivre l’expérience de l’hypnose spirituelle ou en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à me contacter. Il me fera plaisir de vous répondre.


jonathanblaisAuteur: Jonathan Blais, intervenant en hypnose spirituelle et chamanisme. Pour consulter la fiche professionnelle de Jonathan sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

996  vues au total, 2  aujourd’hui

>>> Merci de partager <<<

Laissez un commentaire