Subscribe via RSS Feed Suivez-nous sur Google Plus Suivez-nous sur YouTube

Tu peux mieux faire ! Et si on voyait comment ?

30 janvier 2018 0 commentaire

Faire mieuxSi tu as déjà reçu ce genre de feed-back, tu sais à quel point ce n’est absolument pas constructif. Tu as beau comprendre ce que signifie le message, tu n’en sais pas plus sur comment tu dois t’y prendre pour mieux faire. C’est vrai, après tout, tu peux mieux faire… Mais mieux que quoi ? Et comment faire mieux ?

 

Et bien, c’est ce que je te propose de découvrir aujourd’hui dans cet article qui a pour but de partager avec toi quelques astuces que j’utilise au quotidien pour moi-même, mais aussi pour accompagner chacun de mes clients dans la réalisation de leurs objectifs.

1) Le stress… ton allié :

Peu importe ce que tu souhaites développer, que ce soit dans ton travail, dans ta vie personnelle ou affective, en lien avec ta santé, ton corps, tes finances… Toute croissance et toutes démarches vers de nouveaux résultats nécessite du bon stress et un autre ingrédient essentiel; le repos.

On parle très souvent du stress, mais qu’est-ce que le stress sinon une étape d’adaptation de ton organisme au changement que tu es en train de mettre en place et de vivre ? Soumis à de grandes tensions, nous parlons aisément du stress mais est-ce qu’il nous arrive aussi souvent d’aborder la notion de repos ?

En vérité, ton stress ne deviendra ton allié que si tu t’accordes le temps de repos nécessaire par rapport à la quantité de stress que tu as vécu. Certes, certains sauteront sur l’occasion démesurément et je vois très bien les tire-au-flanc arriver avec leur gros sabots… Non ! Ce n’est pas une excuse pour prendre des vacances tous les trois jours !

La notion de repos peut-être physique, mental ou émotionnel. L’idée n’est pas de s’arrêter totalement mais simplement de prendre un peu de recul et de pratiquer le lâcher prise. La formule est simple :

Stress + Repos = Progression

Peu importe le changement que tu recherches, peu importe les efforts que tu fournis, tu n’obtiendras de résultats qu’à partir du moment où tu lâcheras prise.

2) Ne met pas l’accent sur les résultats :

Aussi bizarre que cela puisse paraître, les meilleurs (tous domaines confondus) ne sont pas concentrés sur le fait d’être les meilleurs. Ils se concentrent beaucoup plus sur le processus, sur le fait de s’améliorer en permanence et d’utiliser le plus possible les feed-back externes pour pouvoir modifier, renforcer et améliorer les résultats qu’ils obtiennent.

Plus tu focus sur le résultat, plus tu mets de pression sur tes épaules ! Et si tu n’obtiens pas le résultat que tu souhaites, si tu n’atteins pas le niveau de reconnaissance que tu exiges de toi-même, si tu n’arrives pas à obtenir la validation extérieure telle que tu la désires… Et bien il y a peu de chances que tu puisses toi aussi exceller dans ce qui pourtant, pourrait être une fabuleuse aventure pour toi !

pas la performance

3) Un peu d’humilité dans tout ça :

L’humilité, à la différence de la modestie (mon podcast à ce sujet : https://soundcloud.com/julien-giraud-180267702/capsule-de-merlin-22-le-pouvoir-obscur-de-la-modestie) est une clé essentielle de la croissance. Si tu ne gardes pas ton esprit ouvert tu vas tout simplement te limiter et t’empêcher d’accéder aux résultats que tu mérites. L’humilité c’est avant tout reconnaître tes qualités, tes forces et tes aptitudes, et aussi reconnaître les points sur lesquels tu peux travailler. A contrario, la modestie elle, te pousserait à diminuer la reconnaissance de tes propres qualités, de tes propres capacités et compétences sous couvert de ne pas paraître trop imbu de ta personne !

Mais reconnaître tes forces et tes capacités est le meilleur moyen pour toi d’accélérer ton ascension vers la réussite et le succès dans tes projets plutôt que de te mettre des barrières tout seul en chemin.

Commence dès aujourd’hui à avoir un peu plus de reconnaissance pour toi-même et mets l’accent sur ce qui fonctionne pour toi.

4) Tu n’y arriveras pas seul ! :

Connais-tu cette expression qui dit que nous sommes la moyenne des 5 à 10 personnes que nous côtoyons le plus souvent dans notre quotidien ? Cela signifie que nous sommes influencés par les personnes que nous voyons, auxquelles nous parlons, avec lesquelles nous passons du temps chaque jour. Croire que tu peux faire les choses tout seul c’est tout simplement te laisser influencer par ce groupe de personnes autour de toi qui n’ont aucune implication dans ce que tu est en train d’essayer de réaliser.

Alors que si tu choisis de t’entourer des bonnes personnes, de celles qui te sont utiles et qui vont te permettre d’aller de l’avant, de réaliser plus de choses, et bien tu vas t’autoriser à avancer beaucoup plus vite !

Au-delà de t’entourer des bonnes personnes pour obtenir de bons conseils, du soutien, du feed-back honnête, il est aussi important de s’entourer de personnes qui croient en toi et qui peuvent réellement te permettre d’avancer et d’aller plus loin encore dans ce chemin d’évolution que vous empruntez ensemble.

Tu connais déjà sûrement cette expression et je t’invite à la remettre en mémoire pour la garder soigneusement dans ton esprit : Seul on va plus vite, mais à plusieurs on va plus loin !

5) L’habitude est la règle :

Il ne faut pas se leurrer, tout changement qui perdure dans le temps se fait par le biais d’une habitude ! Et développer une habitude, ça prend du temps !

Il est certain, que si tu répètes très très très régulièrement cette nouvelle habitude, le changement va s’opérer rapidement. Par contre, si tu développes cette nouvelle habitude par le biais d’une répétition plus lente et moins fréquente, alors ça te prendra plus de temps.

Tu n’es pas sans savoir que tout changement provoque son lot de résistances. Et plus tu vas vouloir un changement radical, intense, et rapide, plus tu vas devoir faire face à de nombreuses résistances. En fait, le nombre de résistances auxquelles tu dois faire face lors d’un changement dépasse la nature du changement lui-même. C’est-à-dire que tu n’es pas un ratio de 1/1 mais plus de 1 changement pour 10 ou plus résistances !
Tu as donc tout intérêt, pour te permettre d’aller le plus loin possible dans le changement que tu souhaites atteindre, de faire des tout petits pas chaque jour. Tu peux par exemple t’inspirer de l’approche Kaizen qui est tout à fait adaptée à l’évitement de la résistance et ce, quel que soit ton projet.

6) Fais le minimum pour obtenir le maximum ! :

Faire le minimum ne signifie pas ici, de te limiter à seulement ce qui est confortable, ce qui est facile ou ce qui est de plus simple pour toi à accomplir. Faire le minimum, c’est simplement mettre ton focus, ton énergie, tes compétences, tes capacités, tes talents, sur un nombre limité de tâches, d’activités ou de projets. C’est œuvrer dans les petits détails et les petits efforts que l’on répète au quotidien. Car plus tu t’éparpilles,même avec la volonté respectable de vouloir en faire toujours plus, moins tu obtiendras de résultats.

un pas a la fois

Faire le minimum, c’est se libérer du temps, de l’énergie et des ressources pour exceller là où tu as vraiment les capacités de faire de grandes choses. Et là encore, on prend conscience de l’intérêt de s’entourer des bonnes personnes afin qu’elles puissent compenser les tâches et les activités où nous n’avons pas vraiment le talent d’exercer.

7) Et la gratitude dans tout ça… :

Cela peut paraît fou, surtout pour la personne qui est terre-à-terre, cartésienne et très cognitive, mais la gratitude fait partie du processus de ton succès, de ta réussite. Et moins tu prendras le temps de vivre cette gratitude pour tout ce qui est déjà dans ta vie et tout ce qui arrivera bientôt, moins tu obtiendras de résultats !

Deux raisons à cela :

A) Si tu ne mets que l’accent sur ta prochaine progression, ton futur succès ou ta réussite suivante, tu ne peux être même de prendre conscience de tout ce que tu as déjà acquis, réussi et accompli jusqu’à maintenant. En d’autres mots, tu vas emprunter un chemin qui risque fort de littéralement flinguer ta motivation, ton désir d’aller plus loin et de réaliser plus de choses au quotidien. Tu veux garder ta motivation? Alors soit gratifiant pour tout ce qui est et pour tout ce qui arrivera !

B) Si tu ne ressens pas de gratitude, et plus particulièrement pour ce que tu souhaites voir arriver dans ta vie, tu peux te retrouver à devoir faire face à des peurs, à des craintes, à des appréhensions ou à des croyances limitantes enfouies au fond de toi. En résumé, dire merci pour ce que tu n’as pas encore obtenu, c’est te libérer du poids du « peut-être que je ne vais pas l’avoir ».

Il existe bien entendu d’autres critères, d’autres stratégies, d’autres éléments que tu peux mettre en place, dans ton quotidien, pour faire plus. Mais crois-moi, avec tous ces éléments énumérés dans cet article, tu verras qu’on ne te dira plus que tu peux mieux faire, mais plutôt comment tu as fait !

N’oublie jamais à quel point tu es magique, à quel point tu as déjà tout ce qu’il faut pour pouvoir réaliser ce que tu souhaites et qu’il te suffit bien souvent d’une simple, vraie, et profonde décision.

Bien à toi,

Julien alias Merlin, Coach magicien


Auteur: Julien Giraud, Merlin des temps modernes. Pour consulter la fiche professionnelle de Julien sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser » la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

209  vues au total, 2  aujourd’hui

>>> Merci de partager <<<
Catégorie: Général • Étiquettes: , , ,

Laissez un commentaire