Subscribe via RSS Feed Suivez-nous sur Google Plus Suivez-nous sur YouTube

Qu’est-ce que l’enseignement spirituel ?

ESpirtiruelUn enseignement spirituel authentique, pour le demeurer, doit constamment s’adapter à son époque. Bien que la vérité perdure, l’enseignement doit continuellement s’harmoniser avec les nouveaux courants planétaires et avec l’évolution de l’humanité. Cet enseignement doit en tout temps rester une entité vivante, un organisme plutôt qu’une organisation. Des changements sont inévitables; ils susciteront, dans leur foulée, de vives oppositions, le nouvel enseignement spirituel s’écartant des traditions ancestrales dans son application pratique, et cela, de façon parfois draconienne. Telle est la réponse de l’Instructeur Simhanda, recueillie lors de l’une de ses conférences et qui se poursuit au long de cet article. Une courte biographie de ce Maître de Sagesse est disponible à la toute fin.

Malgré un lien certain entre un enseignement spirituel et une religion, l’enseignement spirituel n’est pas synonyme de religion. Alors que le mot « religion » signifie littéralement « se lier », ou « être attaché à » ou « envers une croyance » (du latin religare), la spiritualité authentique, quant à elle, exige liberté, ouverture et constante flexibilité. Ce sont ces états qui permettent à l’homme de percer les divers conditionnements inhérents à sa nature. De plus, la spiritualité authentique, contrairement à la religion, ne cherche pas à imposer une croyance; elle cherche plutôt à susciter un questionnement qui fournisse matière à réflexion à l’homme, lui permettant éventuellement de reconnaître et de discerner ce qui est superficiel et non essentiel à sa quête de la vérité.

Une science qui s’apprend

enfantLa spiritualité authentique est une science qui, comme les autres sciences, doit être apprise par l’entremise d’un enseignement, puis mise en pratique au quotidien. L’enseignement ne peut être transmis que par un instructeur qualifié, passé maître en la matière, non seulement sur le plan du contenu théorique, mais également de son application pratique, l’ayant lui-même expérimenté. Grâce au contact direct avec un être dont la conscience est déjà passée par les différentes phases de transformation, l’enseignement spirituel revêt une forme vivante qui le rend authentique. Cela n’exclut pas qu’un certain apprentissage puisse se faire à partir de lectures sur le sujet. Cependant, avant que l’on ne soit apte à « apprendre » d’une simple lecture, il est nécessaire d’avoir « appris à apprendre ». Et ce « apprendre à apprendre » ne s’acquiert que par transmission directe.

L’instructeur

PhotoSimhananda1Un enseignement spirituel authentique vise, avant tout, à conduire un certain nombre d’individus matures à la réalisation divine. L’instructeur, à qui cette tâche est confiée, remarquera, parmi les différents étudiants fréquentant son système d’apprentissage, ceux qui possèdent la flexibilité de caractère nécessaire au travail spirituel véritable. Sur une période s’échelonnant parfois de un à sept ans, il leur fera passer de multiples tests — imperceptibles à leur conscience, la plupart du temps — qui lui permettront d’évaluer leurs capacités. Si un étudiant manifeste les aptitudes nécessaires pour atteindre un certain degré d’éveil, l’instructeur fera tout en son pouvoir afin de stimuler l’évolution de celui-ci. Cela explique pourquoi certains étudiants ressentent énormément de pression les incitant à s’engager sérieusement dans leurs études. L’instructeur connaît leur potentiel; aussi leur apprentissage doit-il se faire en mode accéléré.

Bien souvent, ces étudiants n’ont aucune conscience de leur niveau d’évolution. Ils ressentent néanmoins l’urgence de la situation, reconnaissant qu’ils doivent presser le pas, car ils pressentent que le temps est précieux. Il n’en est pas ainsi pour tous. Pour certains, le véritable travail de la grande préparation se fera seulement lors de leur prochaine vie; ils assistent aux enseignements et participent aux activités organisées par le mouvement auquel ils adhèrent sans que leur train-train quotidien en soit pour autant perturbé.

La nécessaire humilité

Un enseignement spirituel authentique ne peut jamais véritablement commencer avant que l’individu n’ait atteint un certain degré d’humilité et qu’il n’ait résolu certains questionnements intérieurs. Sans cette humilité essentielle, il s’avère beaucoup trop dangereux de divulguer certaines connaissances à l’individu souvent trop plein d’orgueil et de préjugés. L’apprentissage ne servirait alors qu’à nourrir sa personnalité, déjà tellement imbue d’elle-même.

ciel

L’instructeur s’entoure donc de candidats matures qui ont suffisamment de souplesse de caractère pour remettre en question leur conception de la vie tout en demeurant « émotivement » stables. Certaines techniques de déflexion, ou déviation inconsciente, seront proposées aux étudiants ne possédant pas l’équilibre requis pour entreprendre cette voie rapide d’apprentissage. Chaque instructeur a sa spécialité; cependant, règle générale, la méthode consiste à accomplir un geste ou à prononcer des paroles qui peuvent être perçus comme déplaisants par la personnalité de l’étudiant : crise de colère, insulte, juron lancé sans ménagement ou, encore, erreur commise délibérément peuvent être employés. Parfois, l’instructeur suggère à un végétarien de manger de la viande ou à un alcoolique de prendre de l’alcool, et pire encore… Le but demeure identique : ébranler les anticipations de l’étudiant ou son idéalisme. Bien souvent, un tel choc le déstabilisera à un point tel qu’il laissera tomber l’enseignement de son plein gré. L’élimination se fait donc naturellement et se poursuit de façon marquée au cours des deux premières années d’un enseignement spirituel authentique. Si un candidat persiste au-delà de cette période, il peut dès lors être considéré comme quelqu’un de potentiellement sérieux. Et ce n’est alors que le début, puisque le cheminent spirituel est un début… sans fin!

Par Simhananda

Simhananda, signifiant littéralement « rugissement du lion », est un Maître de Sagesse, né et vivant en Occident, reconnu pour répandre l’immémoriale Vérité sur un ton résolument moderne, unissant, de ce fait, la Lumière de l’Orient à celle de l’Occident.

Conférencier émérite depuis plus de 40 ans, auteur de nombreuses œuvres, dont plusieurs ont obtenu de prestigieux prix internationaux, il sait transmettre la joie de la découverte de Soi et porte un respect infini à tout ce qui façonne la planète Terre. Érudit, poète, amant de la musique et collectionneur d’art, cet avide voyageur de notre « terre » capture l’essence de ses nombreux voyages dans sa photographie.

OUVRAGE DE RÉFÉRENCE :

Simhananda. Les Enseignements de Simhananda, Éditions Paume de Saint-Germain, Saint-Jean-sur-Richelieu, 2015, 240 p.


logopaume_salonbienetreAuteur: Éditions Paume de Saint-GermainPour consulter la fiche professionnelle des Éditions Paume de Saint-Germain sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

214  vues au total, 3  aujourd’hui

>>> Merci de partager <<<

Laissez un commentaire