Éloge à notre unicité

Qui suis-je? Un être vivant et pensant, appelé humain. Culturellement différent par rapport à d’autres, issu d’une fratrie, tout en n’étant pas identique à mes consanguins ni utérins.

Ce qui nous définit de A à Z est la mémoire cellulaire. Elle constitue notre personnalité d’où découle notre manière d’agir et réagir. L’ensemble de l’œuvre de qui nous sommes vraiment, repose sur les bases de cette mémoire.

Certaines personnes ne s’y attarderont jamais et c’est correct aussi. Pour d’autres qui aimeraient vivre en conscience et chercher à améliorer leur bien-être intérieur, pourquoi pas!
Il est intéressant d’aller y jeter un coup d’œil. Surtout, lorsque nous avons l’impression de stagner, de tourner en rond et tout simplement d’être bloqués sur une attitude que l’on n’arrive pas à comprendre. Cette recherche pourra apaiser nos inquiétudes suscitées par des interrogations sans réponses. Elle mettra probablement un baume sur certains sentiments de culpabilité et d’impuissance. Elle confirmera et donnera un sens à ce qui tourmente d’aucune personne; un aperçu de leur mission d’âme.

Évidemment, la mémoire cellulaire est constituée d’une multitude d’informations inconscientes ce qui caractérise sa complexité. Qu’elles soient génétiques, utérines ou vécues en grandissant, ces informations dictent notre conduite. Sur le plan biologique, elle se traduit par notre santé globale et notre morphologie. Sur le plan émotionnel, alors là, attachez votre tuque… Elle s’exprime dans tous les sens du terme, dans le moindre revers de notre être; pensées, ressentis, croyances. Ce qui dictera l’élaboration de vos valeurs, de tous vos faits et gestes, de vos interactions avec ce qui vous entoure, et de la gérance des événements de votre vie.

Vibratoirement, vous êtes la combine de la fréquence de votre mère et de votre père et de leur lignée respective, à un moment très précis dans leur vie, déterminée par un ovule en particulier, de même qu’un spermatozoïde en particulier. Il n’y a pas de bien ou de mal, vous manifestez la mémoire cellulaire autant de l’embryon qui a pris vie, mais aussi de l’âme qui a décidé de s’incarner et faire expérience sur le plan terrestre. Précis et complexe à la fois. On a conscience que d’une infime partie.

C’est l’histoire d’une vie pour parvenir à la décortiquer, mais encore… Il restera sûrement quelques énigmes lorsque viendra le temps de traverser le voile.
La beauté dans tout ça, est que la mémoire cellulaire définit notre unicité. Inutile de se comparer. Mettons l’emphase sur apprendre à s’aimer tel que nous sommes en recherchant la paix intérieure.

Sylvie Asselin | Éloge à notre unicité

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire