L’hypnose, bien plus que du spectacle!

À un bout du spectre, il y a les hypnotiseurs. Ceux qui font faire des trucs drôles aux gens, parfois ridicules. C’est divertissant, amusant et un peu effrayant si on pense que l’hypnotiseur prend le contrôle des personnes. Il semble leur faire faire n’importe quoi en-dehors de leur volonté.

À l’opposé, il y a l’hypnose thérapeutique, celle qui fait du bien. Celle qui aide les gens à atteindre un objectif, surmonter des peurs, gérer leur stress, mieux se connaître eux-mêmes, reprendre le pouvoir sur leur vie.

 

Saviez-vous qu’il existe un point commun entre l’hypnose de spectacle et l’hypnose thérapeutique?

LE SUJET EST VOLONTAIRE

Dans les deux cas, la personne VEUT entrer en transe hypnotique.

En spectacle, au plus profond d’elle-même, la personne accepte de jouer le jeu. Elle fait confiance en l’hypnotiseur et désire vraiment monter sur scène et faire le spectacle. Plusieurs vous diront qu’ils ne veulent pas vraiment se faire hypnotiser, mais dans leur inconscient se cache un désir d’être la vedette quelques instants et d’être sous les feux de la rampe.  Si on creuse un peu, on découvre un besoin d’attention ou d’être reconnu, un besoin d’être quelqu’un le temps d’un spectacle.

En accompagnement vers le bien-être, c’est exactement la même chose. La personne accepte d’entrer en transe hypnotique et fait confiance à l’hypnothérapeute. La plus grande différence est ici : L’OBJECTIF.  À partir de ce désir formulé par la personne, l’hypnothérapeute l’accompagne, car dans son inconscient se trouvent toutes les réponses qu’elle cherche, toutes les solutions à ses problèmes en plus d’avoir toutes les ressources pour atteindre son objectif. Je n’ai vu personne vouloir faire la poule en hypnose thérapeutique! Tous les clients recherchent le mieux-être. Je les accompagne pour y arriver, sans rien imposer, sans rien diriger selon ma volonté.

Dans son inconscient se trouvent toutes les réponses qu’elle cherche, toutes les solutions
à ses problèmes en plus d’avoir toutes les ressources pour atteindre son objectif.

Dans un article qui a circulé dans les médias sociaux, Kevin Finel[1] dit : «… le praticien part toujours de l’autre, et pour cela il se doit d’être à l’écoute des envies et des réactions de celui qu’il guide.»

hommeVous comprenez donc que l’hypnose n’est pas une recette miracle. C’est un outil. Kevin Finel nous dit : «C’est seulement une technique de communication qui permet de provoquer des réactions chez son ou ses interlocuteurs. L’hypnose travaille sur les émotions et les apprentissages. Elle nous permet de mieux comprendre notre fonctionnement, elle est une sorte de ‘manuel d’utilisation du cerveau’ ».

Un exemple

Une jeune femme, qui m’a donné la permission d’écrire son histoire, vient me consulter, car elle désire accoucher de son deuxième enfant par voies naturelles, ayant eu une césarienne au premier. Elle me parle de relations violentes et douloureuses qu’elle a eues dans le passé avec un ancien copain et elle pense que la douleur qu’elle ressent aujourd’hui et qui empêche le col de dilater est liée à cet épisode de vie. Son objectif est clair : accoucher à terme de façon naturelle. À partir du moment où elle formule son objectif précisément, son cerveau se met en action pour commencer à créer ce qu’elle désire.

Je l’amène doucement en transe hypnotique. Puis, je la guide vers cette douleur qu’elle ressent. Surprise! Quelque chose d’inconscient à l’intérieur d’elle l’amène dans l’utérus de sa propre mère. Je la suis. Je découvre avec elle vers où son inconscient l’amène tout en lui faisant observer les apprentissages, les messages. Or, sa mère a accouché d’elle par césarienne en urgence. Ma cliente avait oublié ce « détail ». Je la guide pour refaire le chemin de la naissance naturelle. Puis, je l’accompagne pour se projeter dans le futur, comme si elle montrait le chemin à son bébé à naître. Deux mois plus tard, elle accouche d’un beau petit garçon par voies naturelles.

Voyez comment son inconscient savait quel chemin prendre pour arriver à son objectif. Il connaissait la source du problème ainsi que ses solutions. En réduisant l’activité du conscient par la transe hypnotique, elle a amplifié ses forces inconscientes pour trouver ses solutions.

Pour aller plus loin

Kevin Finel

Vous désirez en savoir davantage sur l’hypnose qui fait du bien? Je vous propose d’assister à une conférence de Kevin Finel sur les bienfaits de l’hypnose : Laval le 4 septembre 19h et Québec le 11 septembre 19h. Il y aura également des cours d’autohypnose à Montréal le 3 septembre et à Québec le 15 septembre. Pour vous inscrire, écrivez à sylvie.dompierre@videotron.ca

Les activités de la tournée de Kevin Finel au Québec sont organisées par :

Sylvie  Dompierre, hypnothérapeute en collaboration avec :

Le-RIME, le Centre d’épanouissement Thérèse Gagnon, le Salon International du Mieux-Être, la formation SENS inc et le Groupe Sévigny.

[1] Kevin Finel, hypnologue, est cofondateur de l’ARCHE, l’Académie de Recherche et de Connaissance en Hypnose Ericksonnienne à Paris et à Nice. Thérapeute et formateur, il est également enseignant dans différentes écoles de psychothérapie, centres de formation, écoles de commerce et à la Faculté de psychologie de Paris 8. Il est aussi l’auteur de plusieurs livres traitant d’hypnose.

Sylvie Dompierre | L’hypnose, bien plus que du spectacle!

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire