Notre système lymphatique

Lynne Galipeau

Connaissez-vous votre système lymphatique? Ce dernier a un rôle très important dans votre vie de tous les jours. En fait, il a comme objectif de drainer les surplus de liquides, de particules, de substances étrangères qui proviennent des cellules de votre organisme.

Qu’est ce que la lymphe? C’est un liquide transparent que l’on peut observer dans une ampoule remplie d’eau qui résulte d’une brûlure ou d’une chaussure qui a frottée sur votre talon par exemple. Ce liquide provient de votre sang et y retourne avec ses substances vitales. La lymphe draine les substances toxiques venant d’une inflammation ou d’une lésion maligne. Elle produit des lymphocytes qui vont se libérer dans le sang afin de produire l’immunité.

La lymphe est dans les ganglions et une grande partie se situe au niveau du cou afin de protéger la zone des amygdales et de la gorge en cas d’infection. Les autres endroits où en grande partie elle retrouve, se sont les aisselles et les aines afin de protéger les bras, les jambes et les pieds. Les vaisseaux lymphatiques se retrouvent dans tous le corps à l’exception du cerveau et de la moëlle épinière.

La plus grande masse du corps humaine de tissus lymphatique est la rate, elle fait partie du système immunitaire. La rate fabrique des anticorps et joue un rôle majeur dans le stockage et la destruction des vieux globules rouges.

Les vaisseaux lymphatiques, les plus petits aussi nommés les capillaires lymphatiques longent les veines et les artères dans tous l’organisme. La lymphe ne reçoit pas de stimulation avec le cœur comme les vaisseaux sanguins. Donc la seule façon de la stimuler c’est le mouvement, l’exercice physique, comme la marche, le trampoline ou monter et descendre les escaliers.

La lymphe a des besoins.

Il y a les besoins physiques : exercice, trampoline, marche rapide, drainage lymphatique.

Il y a les besoins externes : bain, huile ou du lait minceur appliqués sur votre peau, des enveloppements au lait minceur ou aux algues.

Afin que la lymphe soit en parfaites états, elle doit se nourrir de vitamines, minéraux et plantes.

Vitamines : A, C et F

Minéraux : Sélénium, Zinc, Fer, Potassium et Sodium

Les plantes seront testées lors de problématiques de la lymphe et seront recommandés lors d’inflammation, d’engorgement, comme stimulant immunitaire, comme tonique ou pour stimuler les défenses cellulaires par exemple.

Les organes lymphoïdes autres que les vaisseaux sanguins sont :

Le thymus

La rate

Les amygdales

Les plaques de Peyer

Le thymus : est le 1er organe lymphatique à apparaître dès la 5e semaines du développement embryonnaire. Il est essentiel à l’activation du système lymphoïde, agissant au cours des premières années de la vie. Chez le bébé il est d’une grande taille, d’un poids d’environ 5 grammes. À la puberté, il pourra atteindre jusqu’à 45 grammes pour ensuite commencer sa phase d’involution qui à l’âge adulte ne sera qu’un tissu adipeux. Le thymus est impliqué dans la défense contre les infections.

La rate : est un organe mou et richement irrigué de la taille d’un poing situé en dessous du diaphragme à gauche de l’abdomen. Ses principales fonctions sont : filtrer le sang, activer les anticorps et stocker les lymphocytes.

Les amygdales et les végétations : font aussi partie de notre système immunitaire. Les amygdales vont prendre en charge les envahisseurs pénétrant par les aliments et l’air dans la gorge afin que les lymphocytes puissent limiter localement les infections.

Les follicules lymphatiques ou plaques de Peyer : les follicules lymphatiques sont situés dans la paroi de l’iléon. Ce dernier est le dernier segment de l’intestin grêle, long d’environ 3,5 mètres. Son rôle est d’achever l’absorption des nutriments et des lipides. L’iléon contient des gros amas isolés de nodules lymphatiques dont la structure est semblable à celle des amygdales. D’autres nodules lymphatiques se trouvent aussi en forte concentration dans la paroi des bronches. Leurs rôles sont de détruire les bactéries nombreuses dans l’intestin avant que celles-ci ne franchissent la paroi intestinale. Et, produire un grand nombre de lymphocytes doués de mémoire et destinés à l’immunité à long terme. Les plaques de Peyer ont un grand besoin d’huile première pression, de la lécithine, de l’huile d’onagre afin d’être bien nettoyés.

Le temps d’incubation de certaines maladies

Maladies                                                                                        Jours

Infections vénériennes                                                                            3 à 6

Coqueluche                                                                                           environ 8

Fièvre                                                                                                          2 à 7

Grippe                                                                                                         1 à 3

Oreillons                                                                                                      8 à 21

Rougeole                                                                             quelques jours à 3 mois  

Rubéole                                                                                                       8 à 15

Varicelle                                                                                                      8 à 14

Si vous désirez en savoir plus, je vous invite à consulter ma fiche RIME ici-bas.

Lynne Galipeau

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut