Philosophie ou contrainte

SylvieAsselinDernièrement, j’avais une conversation avec des amis sur l’alimentation, un sujet qui revient si souvent.  *Je dois faire attention, mon médecin veut que je coupe le gras, le sucre.  Je ne peux pas croire que je pourrai plus me gâter et manger ce que j’aime !

Malheureusement, cette façon d’aborder la santé est privative, démoralisante, presque punitive.  Et si la santé était tout simplement une philosophie de vie!
Prenons ça autrement: un aliment sain non transformé transporte les minéraux, les vitamines, protéines, en fait tout ce qui est essentiel au fonctionnement du corps.  Si vous avez vu l’exposition *Bodies, il y a quelques années, vous avez pu prendre conscience d’un foie en santé, une artère rose versus une artère enflammée et nécrosée.  C’est bien de  visualiser ses organes intacts et fonctionnels mais ça ne suffit pas.  Par contre, leur fournir ce dont ils ont besoin pour être à leur plein potentiel, leur assure une longévité !  C’est un acte d’amour envers vous-même.  Prendre soin de soi, c’est aussi de comprendre comment le corps fonctionne sur le plan biologique.  Vous savez que votre voiture n’ira pas très loin si vous mettez de l’eau au lieu de l’essence.  Alors, qu’en est-il du véhicule dans lequel votre âme réside!

Pour que la vie circule en moi, je dois me nourrir de vie!  Réapprendre à goûter la saveur des aliments sans artifice. Vous vous souvenez du goût d’une bonne carotte fraîchement cueillie du jardin ?  La vie a toujours été une question de perception peu importe le sujet.  Manger en étant conscient de la vie que l’on ingurgite au lieu de faire attention à ce que l’on mange est beaucoup plus vivifiant et surtout moins culpabilisant. Parce que si au quotidien votre assiette déborde de couleur, de texture, de saveur naturelle et bien le ragoût de boulettes de grand-mère une fois ou deux par année, ne vous mettras pas dans tous vos états.

Allez-y graduellement, enlevez ce qui est le plus nocif pour la santé en premier, puis revenez tranquillement à redécouvrir la vraie saveur d’un légume ou d’un fruit. Jouer avec les couleurs est intéressant pour les yeux.

Vivre longtemps n’est pas un gage de santé.  La qualité de vie au quotidien est primordiale pour vivre longtemps!


Sylvie-Asselin_smAuteure: Sylvie Asselin, Praticienne en Technique neuro cutané et artiste-peintre
Pour consulter la fiche professionnelle de Sylvie sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

Publicité Publicité Publicité
Publicité
Sylvie Asselin | Philosophie ou contrainte

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire

Publicité