Pour en finir avec l’égoïsme… ! Vivre au Centre de Soi pour mieux rayonner…. ?

visagesÊtre au Centre de Soi est-il une forme d’égoïsme ?

 « Un égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi ! », disait Labiche… Tous les autres s’accordent à dire que l’égoïsme est un très vilain défaut : L’éducation nous apprend à penser aux autres d’abord, et à nous ensuite éventuellement, si on ne parvient pas à s’oublier…  et avec une logique douteuse, nous rappelle ensuite que « charité bien ordonnée commence par soi-même ». J’avoue que, enfant,  je me suis longtemps demandé ce que cette « charité »-là recouvrait, puisqu’elle était la seule chose au monde qui permettait de passer, pour une fois, avant les autres… Elle devait donc être très spéciale, et sans aucun doute détestable, puisqu’on pouvait la garder pour soi sans le remord d’en priver les autres…

Finissons-en avec cette notion d’égoïsme. De toute façon, les « vrais » égoïstes ne s’interrogent pas sur ce sujet, et par conséquence si vous vous demandez un jour si vous êtes égoïste, à priori, c’est que ce risque n’est pas grand chez vous : vous avez déjà le souci des autres. C’est une vraie pollution pour qui veut  avancer sur son chemin d’évolution : La peur d’être égoïste est un écran de brume qui peut nous cacher la véritable nature de notre responsabilité « ici-bas », comme on dit si joliment.

haut bas

[Je me plais à  penser qu’on dit « ici-bas » par opposition à « ici-haut », qui est notre véritable « chez nous » spirituel … voulez-vous ? Vivons toujours à « deux étages » ! (voir mes articles précédents sur Le-RIME ]

Quelle responsabilité « ici-bas »?

 

Nous sommes Venus au Monde les mains vides. Nus. Démunis de tout avoir matériel. Nous repartirons « ici-haut » les mains vides. Nus. Démunis de tout avoir matériel.

Alors la question se pose : Qu’est-ce qui fera la différence entre les deux, entre ces deux « états des lieux  d’entrée et de sortie » si identiques ? Qu’est-ce que notre séjour sur Terre va entrainer comme bilan ?

Imaginez cette immensité : notre parcours, nos apprentissages,  nos expériences, nos acquis de cœur et d’âme, la façon dont nous aurons créé et entretenu des relations avec les autres, été sensible à tout ce qui nous aura entouré, développé notre compétence d’Amour Universel…. Rien de matériel, mais tant d’essentiel !

Voilà une idée de ce que nous emporterons avec nous « ici-haut ».

Nous devons donc être particulièrement attentifs à notre implication en toute chose, beaucoup plus qu’à celle des autres !  Nous serions appelés à être centrés sur nous seuls, autant dire « égoïstes »,  pour être spirituels?

Pourquoi pas… mais uniquement si égoïsme veut dire « être spécialement attentifs et exigeant sur » :

–          Comment NOUS avons ouvert nos cœurs aux autres, -et pas nécessairement comment les autres y auront répondu, car nous offrons gratuitement

–          Comment nous aurons été sensibles à la souffrance des autres, –et pas nécessairement comment ils auront réussi à la dépasser, car nous ne pouvons pas le faire pour eux

–          Comment nous aurons contribué à améliorer le monde là où nous vivons, –et pas nécessairement à quel point les autres auront compris ou reçu nos contributions car nous sommes tous à égalité dans cette unité si diverse, et rien n’est mieux ni moins bien

–          Comment nous avons progressé sur notre chemin de découvertes dans l’intime de nous-même –et pas nécessairement comment les autres nous auront perçu avec leur façon d‘être…

Notre part de nos  interactions avec le monde, est de notre responsabilité. Alors que la réponse que nous recevons à tout cela est de la responsabilité de ceux qui l’envoient.

Faisons de cette responsabilité nôtre une réussite, et le reste nous sera donné en plus

Là où nous sommes…

Il est évident que « l’égoïsme » ne correspond à rien de tout cela ! Faisons la place dans nos cœurs à cette nouvelle vision de soi au milieu des autres… coeur avec les doigtsOu bien simplement, découvrons la nécessité de nous centrer sur nous-même et notre chemin : alors nous serons tout naturellement tournés vers les autres ! La voici, la « charité bien ordonnée » ! C’est celle qui nous permet d’être attentifs aux autres parce que nous sommes d’abord dans notre chemin à nous, libres et rayonnants !

Soyons centrés, parce que c’est là où sont nos pieds que nous sommes debout. Soyons centrés parce que c’est la meilleure façon d’être en lien avec notre Moi Supérieur, de se sentir responsable de Soi, de VIVRE en CONSCIENCE au milieu des autres !

Il faut cependant faire un grand effort pour accepter de centrer sur nous-même la responsabilité de ce que nous vivons. Plus un grand effort pour se libérer de la peur d’être victime des autres, ou pour éviter des conflits liés à la différence entre soi et les autres. Cet effort s’appelle le « Rappel de Soi » : Le Rappel de Soi, c’est prendre le temps de ressentir en son for intérieur ce qui va, et ce qui ne va pas, et retourner aux sources, à l’origine, de ces ressentis : comprendre nos emprises émotionnelles, et les libérer, pour se défaire de ces peurs…

Car notre responsabilité d’ÊTRE engage ce que nous voulons réussir de notre vie. « Les autres » n’ont rien à voir avec la réussite de notre vie : Ils ont à voir avec la réussite de la leur.  Tous égoïstes ? Non, car à partir du moment où chacun est centré,  chacun peut exercer son pouvoir intérieur de transformation et de création de sa propre vie. Et  c’est juste être à sa place… centré sur Soi. Avec justesse. Avec Amour. Dans la fameuse « charité bien ordonnée » !

Être à sa place, voilà ce qui a du sens. Centré sur soi, oui, par obligation : nous ne sommes vivants qu’en l’instant où nous respirons, à l’endroit où nous sommes, et nulle part ailleurs, dans notre vie et celle de personne d’autre.

Aucune forme d’égoïsme ne peut toucher celui qui avance en conscience sur son chemin de lumière.

Si je suis centré dans MA Vie, alors je peux commencer  à rayonner. Tout autour de moi, permettre à ma vie de prendre place en direction des autres, interactions joyeuses et vivantes où je suis profondément moi, en lien avec mon Moi Profond /Moi Supérieur, dans ma vie à deux étages (humain et spirituel)…  Et là, tout fonctionne merveilleusement.

Alors je choisis d’avancer dans ma vie, c’est mon choix personnel. Je ne l’impose à personne, et je m’y tiens de tout mon cœur, en pratiquant le Rappel de Soi et en me centrant sur moi-même.

C’est là qu’est la Vie : centrez-vous sur votre effort pour grandir et évoluer, en ne demandant à personne à vous suivre et en ne suivant que vous-même. C’est votre responsabilité d’Âme, votre choix d’incarnation, que vous exprimez enfin librement ! Et de là, RAYONNEZ et VIVEZ !

L’Amour grandissant est là.

Je vous aime !


Claire BURELAuteure: Claire BUREL, Auteur, Thérapeute, Conférencière et Blogueuse
Pour consulter la fiche professionnelle de Claire sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.


Claire BUREL | Pour en finir avec l’égoïsme… ! Vivre au Centre de Soi pour mieux rayonner…. ?

Commentaires

Aucun commentaire
  • Johanne Constantineau
    Publié à 10:26h, 02 septembre Répondre

    J’ai adoré je sens que ce que tu as partage je suis dans le moment présent sur mon chemin de lumière même si j’enseigne et je forme des personnes pour les amener à réaliser leurs rêves qui’ils croient souvent irréalisables Mon rôle à moi c’est de rayonner en me centrant tout les matins à mon étoile mon énergie cristalline et la terre l’énergie rouge au centre de la terre qui rentre par mes pieds je me sens solide malgré tout ce qui se passe autour de moi Par ton écriture je me suis reconnue merci Gratitude

Écrire un commentaire