Quand il faut…

legoNous avons grandi avec le fameux « il faut » devant chaque chose que nous nous apprêtons à faire. Souvent ce « il faut » nous pèse. Il ajoute de la lourdeur à nos « tâches ». J’avoue que je l’utilisais moi-même à grande échelle dans ma vie de tous les jours, jusqu’à ce que je n’en peuve plus.

Un week-end où j’avais préparé ma liste de « il faut », l’ambiance de la maisonnée était à l’image de mon ressenti; une lourdeur m’habitait. Je démarrais déjà la journée avec colère sans rien avoir accomplie. Sans que rien n’ait vraiment fait obstacle. Mon désarroi était si palpable que « Chéri mari » qui perçoit la vie plus légèrement, m’a fourni plusieurs outils pour rendre le tout plus agréable.

J’ai envie!

Changer le « il faut » est la première étape. Muter le « il faut » par « j’ai envie ». Certes, je peux vous assurer qu’au départ je n’étais pas emballée d’avoir envie de faire toutes ces choses sur ma liste. Mais j’ai joué le jeu.

Je dois avouer que cela m’a vraiment étonné de sentir une lourdeur me quitter. Wow! J’étais déjà dans de meilleures dispositions.

Wouhou!!

Une autre étape importante est de prendre le temps de ressentir de la satisfaction lorsqu’une tâche est complétée. Au lieu de regarder la pile restante, voir que nous avançons nous permet de rester dans une vibration de progrès. Célébrer chacun des tâches accomplie est une belle façon de stimuler la motivation pour accomplir tout le reste.

girl

L’ambiance change tout

Chanter, mettre de la musique. Cela élève automatiquement nos vibrations et enlève un poids à ce que nous avons devant nous. Parfois, en famille, nous nous accordons quelques pauses pour danser ensemble et ainsi créer une belle énergie, de beaux souvenirs à chérir longtemps et de belles mémoires cellulaires pour la micro communauté que nous formons.

En famille…

handsPour les enfants, il a également créé une méthode infaillible pour leur donner le goût de participer. Au lieu de leur imposer des tâches de façon autoritaire, il leur fait choisir des lettres qui correspondent chacune à un tâche précise. Un nombre égal de lettres (de tâches) par enfant est donc choisi par les enfants eux-mêmes. Cette méthode ludique qui a pour objectif d’inclure les enfants dans le processus des tâches familiales à accomplir permet d’éviter les commentaires tels que « Je n’ai pas envie! » ou « je n’ai jamais choisi ça! ». Puisqu’ils activent leur pouvoir de choisir, ils assument leurs tâches. Et tout comme nous qui apprenons à célébrer chacune des tâches accomplies nos enfants ont également des privilèges selon leur rendement. Pour nos filles, cette méthode est ultra productive!

Ainsi, que ce soit un rendez-vous chez le dentiste. Une tâche ménagère, un retour téléphonique, un dossier à remettre, ces petites astuces vous serons très utile pour enlever de la lourdeur à vos journées. Tout est dans le regard que l’on pose sur les tâches à accomplir qui déterminera notre sentiment de ce qui a été.


Auteure: Martine Wilky, Intervenante énergétique, Médium et Coach en LOA
Pour consulter la fiche professionnelle de Martine sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

Martine Wilky | Quand il faut…

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire