La spiritualité sur le chemin de Compostelle

pontdepierreNombreux sont ceux qui, partis en randonneurs, se déclarent pèlerins à l’arrivée devant la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. Au départ de mon périple, je n’avais que deux attentes : je voulais me dépasser physiquement et aller le plus loin possible au fond de moi-même.

Faire Compostelle, c’est s’ouvrir au changement, c’est accepter qu’on ne sera plus le même à la fin du parcours. C’est accepter aussi que ce changement nous habitera jusqu’à la fin de nos jours.

Pour la suite de cet article écrit par Jacquelin Genois, accompagnateur de Spiritours, cliquez ici


Spiritours

Publié par: Spiritours / Voyages Momentum

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

Anne Godbout | La spiritualité sur le chemin de Compostelle

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire