Votre vie a-t-elle tout le sens qu’elle mérite?

image-article-sens-de-la-vie-mpdessaintQu’est-ce que la vie attend de moi? Pourquoi suis-je sur terre? En quoi tous mes efforts sont-ils utiles? Qu’est-ce qui me donne envie de me lever le matin? D’affronter les difficultés du quotidien et les épreuves de la vie? Ma vie professionnelle est-elle conforme à celle dont je rêvais au début de ma carrière?

Voilà quelques questions, parmi d’autres, que nous tardons souvent à nous poser, tant nous sommes occupés à nous tailler une place au soleil. Ce n’est que vers le mitan de la vie, autour de la quarantaine, qu’elles commencent à nous tarauder vraiment. Parfois avant, si nous sommes confrontés à des difficultés et à des pertes importantes : maladie grave, deuil, divorce, congédiement. Ou, plus tard, une fois à la retraite, si nous ne savons pas trop quoi y faire ou y trouver, et plus tard encore si la réalité de notre propre vieillissement et l’approche de la mort nous frappent de plein fouet.

Ce qu’est le sens de la vie

Dès que vous trouvez un sens profond ou une raison d’être à la vie – la vôtre ou celle d’autrui – et à vos actions, sachez que vous êtes en train de découvrir le lien le plus intime qui soit et qui nous unit à l’univers tout entier.

Ron Potter-Efron

Le sens, c’est cet appel intérieur puissant, cette force vive qui nous pousse à agir et nous apporte la joie de vivre. Il s’actualise dans nos actions, nos activités, nos projets, nos valeurs et nos convictions, ici et maintenant, et non pas uniquement dans la spiritualité (religieuse ou laïque) ou la réflexion.

Le sens personnel se trouve et se construit notamment à travers le travail, la créativité, l’acquisition de connaissances et la constante amélioration de soi, tout en cherchant à être utile aux autres.

Le sens spirituel se construit à travers l’amour et l’amitié désintéressés, la générosité et le partage, la protection des autres, l’engagement dans des causes (environnement, droits humains…) ou encore à travers la conscience d’être en relation avec quelque chose de plus grand que soi.

Pour accéder au sens spirituel, il faut toutefois être prêt à nous affranchir le plus possible d’une conception du bonheur totalement matérialiste et rationnelle. Il n’est pas nécessaire pour cela de vivre dans le dénuement et la pauvreté.

Le sens de notre vie (notre «mission de vie) est déjà en nous dès notre naissance et il s’enracine dans notre identité, notamment dans nos valeurs. Il évolue toutefois en fonction des événements importants de notre parcours de vie, des différents milieux dans lesquels nous évoluons, ainsi que de notre âge, à mesure que nous acquérons davantage de maturité.

Si notre mission de vie cherche à se faire entendre par toutes sortes de moyens, nous devons toutefois consentir quelques efforts pour aller à sa rencontre, ne serait-ce qu’en étant attentifs à tous ses appels et particulièrement à cette petite voix intérieure qui s’adresse parfois à nous avec insistance.

Dès que nous découvrons le sens de notre vie, nous recevons par la même occasion toute l’énergie, l’enthousiasme et la motivation dont nous avons besoin, non seulement pour actualiser notre plein potentiel et nos valeurs au quotidien (sens personnel), mais aussi pour surmonter les difficultés et les épreuves majeures que nous rencontrons (sens spirituel).

sens-de-la-vie

Quelques exemples de missions de vie

· Chercher à nous améliorer constamment afin de devenir une meilleure personne.

· Transmettre des valeurs fondamentales à nos enfants, nos employés, nos collègues de travail…

· Apprendre pour transmettre ensuite nos connaissances (enseigner, par exemple).

· Aider quelqu’un à se réaliser pleinement (par exemple, un étudiant doué qui n’a pas les moyens de payer ses études).

· Sortir plus fort d’une expérience qui aurait pu nous détruire.

· Faire en sorte que notre vie familiale soit la plus harmonieuse possible.

· Exercer une profession de secouriste, de médecin, de psychologue, de coach, de guide ou de mentor afin de se mettre au service d’autrui.

· S’engager dans différentes causes : aînés, enfants, animaux, environnement.

· Recueillir des fonds pour une association.

· Contribuer par nos actions à léguer un monde en meilleur état aux jeunes générations.

· Inciter les gouvernements à modifier des lois concernant, par exemple, les victimes de la route ou les personnes disparues.

Se poser la question à temps, hors des zones de turbulence

Tout en menant une vie en apparence équilibrée et épanouie, de plus en plus de gens font face à un grand vide existentiel. Ils se rendent compte qu’ils sont envahis par des valeurs de consommation, de compétition, de réussite et d’apparence extérieure auxquelles il leur est difficile d’échapper tant ils sont pris dans l’engrenage depuis longtemps. Ils aspirent à davantage de sérénité, de calme intérieur et, surtout, d’équilibre entre leur vie matérielle et leur vie intérieure et spirituelle. Ils cherchent à donner davantage de sens à leur existence, c’est-à-dire à trouver LA raison qu’ils ont de vivre et, parfois aussi, de survivre aux moments de crise.

Lorsque nous sommes confrontés à des difficultés et à des remises en question, toute notre énergie converge vers elles afin de les résoudre. Nous ne pouvons pas nous concentrer sur autre chose, car notre esprit n’est ni alerte ni disposé. Ce n’est pas le moment de nous lancer dans une grande introspection ou de faire un bilan de notre vie. Ce dernier serait d’ailleurs faussé, car les éléments négatifs risquent alors de prendre toute la place, particulièrement si nous sommes quelque que dépressifs. Ce n’est pas le moment non plus de prendre des décisions et de vouloir effectuer des changements.

Il est donc préférable d’y réfléchir et d’agir en dehors des périodes de turbulence et, bien sûr, de s’y prendre le plus tôt possible.

Comment savoir si votre vie a du sens, ou non?

Puisque la quête de sens est intime et personnelle, il n’existe pas de critères objectifs pour l’évaluer chez une personne, à moins de discuter avec elle. Le sens se manifeste cependant à travers le bien-être qui se dégage d’elle, ses habitudes de vie, son attitude générale et son plaisir de vivre.

Il est plus facile de déceler les signes d’un vide existentiel. En voici quelques-uns : repli sur soi, perte du désir et de l’envie d’aller vers les autres, de s’occuper de soi, ennui, insatisfaction chronique, manque d’énergie, irritations, hostilité, tensions physiques et psychologiques. S’ajoutent parfois des troubles somatiques, la maladie, les accidents à répétition et les dépendances : alcool, nourriture, drogues, médicaments, sexe débridé ou l’abandon de sa volonté à autrui.

Lorsque le vide existentiel est devenu insoutenable, surviennent parfois la dépression, l’agressivité, la violence, les idéations suicidaires…

La quête de sens est donc une source inestimable de bien-être et de santé.

Vérifiez où vous en êtes…

Pour vérifier si votre vie a vraiment du sens, faites ce test. Plus vous comptez de OUI, moins elle a du sens. Inversement, plus vous comptez de NON, plus elle en a, et plus vous vous approchez de votre mission de vie. Si vous estimez qu’un des énoncés vous concerne, à l’occasion seulement, cochez à la fois, le OUI et le NON.

 

Oui Non
Je ne me sens à ma place nulle part : au travail, dans mes loisirs, avec les autres, y compris avec ma famille et mes amis.
Je me lance souvent dans de nouveaux projets, mais je perds rapidement mon enthousiasme et mon intérêt. C’est toujours à recommencer et ça me décourage.
Je suis si souvent insatisfait et triste sans véritable raison que cela me gêne de sortir de chez moi.
Je me réveille souvent la nuit tellement mon avenir m’inquiète.
J’ai l’impression de passer à côté de l’essentiel de ma vie. Je ne sais pas comment je vais m’en sortir. Je sais pourtant que je peux vivre bien mieux que cela.
Je me sens prisonnier des gens et des événements, mais je ne sais pas comment me dégager d’eux.
Je n’ai pas la possibilité de mettre à contribution mes talents et mes capacités, ni de vivre selon mes valeurs. Que puis-je faire de ma vie, alors?
Je m’étourdis dans les excès : nourriture, alcool, cigarettes, médicaments, drogues, aventures sexuelles, achats compulsifs.
Je ne sais pas comment surmonter cette fatigue qui m’habite continuellement, même si je ne fais pas grand-chose.

Si vous estimez que votre vie manque de sens en ce moment, ne vous culpabilisez surtout pas. Répondez toutefois à cette invitation à penser davantage à vous et à changer certaines choses dans votre vie. Portez alors une attention particulière aux énoncés de ce questionnaire auxquels vous avez répondu OUI.

Deux questions pour finir

· Le jour de votre mort, que risquez-vous de regretter de ne pas avoir accompli et d’avoir constamment reporté à plus tard?

· Que faites-vous de particulier ces jours-ci? Pourquoi le faites-vous? Quel est le lien avec votre mission de vie?

À suivre… Trouver le sens de son travail


mpdessaint1-230x230Auteure: Marie-Paule Dessaint, Ph.D., Auteure, Conférencière et Accompagnatrice du changement. Pour consulter la fiche professionnelle de Marie-Paule sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

Marie-Paule Dessaint | Votre vie a-t-elle tout le sens qu’elle mérite?

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire