Faut-il Donner un Sens à sa Vie…..?

image011Intéressons-nous d’abord  à ces mots, histoire de… leur donner du sens !


Donner un sens : donner une orientation ?

Une orientation, c’est un repère dans l’espace : « orientation » fait référence à l’Orient ! Une fois l’Orient positionné, alors on sait où on est par rapport à un repère fixe stable.

Pourquoi l’Orient ? Parce que c’est de ce côté que se lève le soleil, c’est l’origine, le point de départ : le « sens » dans lequel le temps et la vie avancent va d’est en ouest

On voit bien dans le langage courant, cette expression amusante qui dit de quelqu’un d’un peu bizarre qu’il est « à l’ouest », c’est-à-dire à l’opposé de l’Orient, il est  « dés-orienté » : perdu!

Donner un sens, c’est aussi donner une direction.

Tous ceux qui se sont trompé un jour en prenant l’autoroute dans la mauvaise direction, savent que c’est important… !! Parce qu’une direction, c’est un sens ET un mouvement. Alors si c’est « le bon sens », on avance. Si c’est le sens contraire, alors chaque mouvement nous éloigne de notre… objectif.

image003Car donner un sens, c’est aussi, par définition, donner une signification. Et lui attribuer une signification a pour effet, sur notre vie, de lui offrir un objectif, puisque nous aurons à cœur de faire vivre cette signification.

Alors Donner un sens à sa vie, c’est se construire soi-même, et faire retentir dans notre quotidien notre désir d’Âme, celui qui a présidé à notre arrivée ici-bas.

J’aime dire « ici-bas » ! Cela fait écho pour moi à un « ici-haut » qui serait notre plan divin. Il m’est impossible d’évoquer l’un sans penser immanquablement à l’autre, car ils vont ensemble indissociablement : ici-bas et ici-haut se répondent et se donnent du… sens l’un à l’autre.

image005Il y a de nombreuses façons de donner un sens à sa vie. Certaines sont très judicieuses, et d’autres moins. Pour illustrer cela, voyons cette maman pour laquelle «  le sens de ma vie, c’est mon bébé de 8 mois. »  Dit et vécu de cette façon, c’est une souffrance en prévision pour elle et pour sa fille: le sens de notre vie est trop précieux pour qu’on le laisse entre d’autres mains que les nôtres. Le sens de notre vie DOIT être à l’intérieur de nous. Je lui ai fait remarquer que dans 4 mois sa fillette marchera, et que « le sens de sa vie » va pouvoir aller à droite et à gauche sans elle, ce qui pose problème…  Reformulé, le sens que cette maman a vécu à ce moment, était une direction et un objectif : être une bonne maman jour après jour pour cette enfant, tout simplement.  C’est-à-dire quelque chose qui dépend d’elle et qui lui appartient.

Le sens de notre vie ne peut pas être une personne, un objet, ni extérieur à nous.

Le sens de notre vie sera notre façon de vivre notre désir d’âme.

image007En venant ici-bas pour une vie d’expériences, nous avons déjà fait le choix de ce sens. Ces « sens » peuvent être très variés, il en existe d’autant plus que nous avons des désirs d’âme  multiples : certains sont relatifs à nous-même et à notre évolution d’âme, à travers les émotions, souvent. Certains autres sont relatifs aux autres et à l’empreinte que nous laisserons ici-bas en retournant ici-haut….  Le « sens »  de nos vies se rapproche ici de la notion de mission de vie.

La différence entre « réussir sa vie » et « réussir son incarnation » a quelque chose à voir avec le sens de notre vie : réussir sa vie, c’est, « ici-bas », évaluer noter réussite sur des critères humains. Réussir son incarnation, ce sera plus tard, « ici-haut », évaluer notre évolution par rapport à nos désirs d’âme, qui n’ont rien à voir avec nos critères de réussite humains.

Ainsi, ce qui nous apparait  ici-bas comme un échec peut être une véritable réussite ici-haut. (et vice-versa !)… et rien n’empêche de réussir les deux, selon notre compréhension de notre vie.

Je me souviens toujours avec émotion de cette amie médium me parlant un jour de sa sœur décédée quelques années auparavant.  Elle m’expliquait qu’un jour, en connexion, il lui est proposé de contacter sa sœur, voudrait-elle ? –oui, bien sûr ! répondit-elle à ses guides. Sa sœur, me dit-elle, a eu une vie courte, et que tout le monde s’est accordée à dire « vraiment dissolue ».  En conversation médiumnique avec sa sœur, ce jour-là, mon amie l’a entendue lui dire d’arrêter de la juger mal, car, dit-elle, « j’ai réussi ce que je voulais vivre ». Son désir d’âme était donc de se mettre en situation de vie « dissolue », en butte au jugement des autres, vivant une liberté hors des cadres, indépendante, pour faire l’expérience d’elle-même dans ce contexte spécifique.

image009Et ce que tout le monde avait pris pour un décès provoqué par les excès en tous genre qu’elle perpétrait était « prévu de toute éternité, rappelle-toi : ce jour-là je suis venue même te dire au-revoir ! ».En effet, les deux sœurs habitaient à quelques kilomètres l’une de l’autre, et elles s’étaient vues le dimanche matin, « je passe vite fait… tu vas bien ?  Bon, allez, je te dis au revoir », ce que mon amie n’avait évidemment pas identifié comme un adieu. L’après-midi même, sa sœur avait une crise cardiaque soudaine  qui devait la terrasser.

Détail riche de sens lui-aussi, mon amie me parlait de cela en me disant s’être toujours sentie un peu jalouse de sa sœur, qui avait « tous les droits à la maison », alors qu’elle, devait être « réglo » avec les parents. « –mais voyons, lui ai-je répondu, si son désir d’âme était de vivre cette vie dite « dissolue », n’était-il pas  important qu’elle s’habitue tôt à avoir tous les droits hors des cadres…. Sinon, comment aurait-elle pu réussir son désir d’âme ? »

Mon amie ouvrit les yeux à cette réponse, et apaisa instantanément sa jalousie : oui bien sûr,  tout est toujours en place. Chacun de nous a SA mission propre et va évoluer dans le contexte qui va lui permettre de la vivre.

La vie ici-bas est bien faite, car elle est en lien total avec ici-haut : tout fait sens.

Ainsi, nous ne « donnerons » pas de sens à notre vie, elle en a toujours eu un. Nous allons le vivre !

Ce sera notre accomplissement personnel… qui va « prendre  tout son sens » : étoffer le sens que notre vie a déjà de toute éternité !


Claire BURELAuteur: Claire BUREL, Auteur, Thérapeute, Conférencière et Blogueuse

– Si vous avez aimé cette entrevue et que vous souhaitez la partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

Claire BUREL | Faut-il Donner un Sens à sa Vie…..?

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire