Guérir son passé et son futur pour mieux vivre l’instant présent

Beaucoup se questionnent sur la pertinence de retourner dans leurs vies antérieures lorsqu’ils font une démarche de guérison.

Effectivement, il n’est pas toujours nécessaire de faire une incursion dans nos multiples passés, puisque souvent, notre vie présente comporte suffisamment de défis de guérison. Sauf qu’il arrive aussi que notre souffrance actuelle, qu’elle soit physique, psychologique ou situationnelle, soit la manifestation d’une « racine karmique ». Une racine karmique est une blessure qui trouve son origine dans nos vies antérieures suite à des traumatismes encore à ce jour non résolus. Et parce que ces traumatismes sont non résolus, ils attirent dans la vie actuelle de la personne une répétition des souffrances. Par conséquent, l’influence du karma continuera à se faire sentir négativement jusqu’à ce que la personne soit libérée du lien karmique ou qu’elle guérisse à l’intérieur d’elle la dite racine.

Il ne faut pas voir le karma comme quelque chose de négatif. Il représente la somme de toutes les vies de l’individu, les apprentissages acquis ou non, ainsi que les effets de ses actions sur lui-même et les autres. Il est comme un bulletin indiquant ce qu’il nous reste à intégrer afin de s’approcher de la conscience divine en nous. Par conséquent, si les vies ont plutôt été parsemées de souffrances et que les leçons qui habituellement sont source de sagesse n’ont pas été intégrées, le karma aura malheureusement un impact négatif.

Pour illustrer l’impact du karma, je me souviens d’une dame qui ne comprenait pas le soupçon d’animosité qu’elle ressentait envers sa fille. Malgré tout l’amour qu’elle avait pour son enfant, son cœur de mère était teinté de sentiments négatifs. Lors d’un soin énergétique, nous avons découvert que sa fille avait joué le rôle de tortionnaire dans une vie précédente, causant même la mort de ma cliente. À l’aide de mes partenaires spirituels, nous avons mis de la lumière et du pardon dans ce lien karmique et avec les semaines, l’amour de ma cliente envers sa fille fut libéré de toute animosité.

Il n’y a pas que le passé qui influence notre quotidien, mais le futur aussi. Combien d’entre nous appréhendent et s’inquiète pour le futur? Ma maxime préférée est la suivante : « Cela ne me sert pas. Et si j’ai les capacités de changer les choses, alors, pourquoi m’en inquiéter. »

En plus de nous laisser occasionnellement ronger par l’inquiétude du futur, nous projetons souvent des pensées empreintes d’émotions pénibles concernant notre avenir. Je me souviens d’une amie qui suite à plusieurs revers amoureux où elle s’était sentie abandonnée, projetait constamment dans le futur la réalité suivante : quoiqu’il advienne, elle finirait toujours par se faire abandonner. Cela m’a permis de prendre conscience qu’utiliser des verbes conjugués au futur équivaut à enraciner une réalité vers laquelle on aligne notre destinée. Puisque je suis co-créateur de ma vie, j’essaie de mettre en avant de moi des possibilités heureuses et remplies de lumières, sachant pertinemment bien que si je projette un futur rempli de souffrances, demain qui sera éventuellement mon moment présent, sera lui aussi peuplé de souffrances. Tout en projetant des pensées heureuses au-devant de moi, je ne m’accroche pas à celles-ci comme étant LA vérité.

Par conséquent, je les laisse-aller dans les mains du grand mystère de la vie et m’abandonne à recevoir ce qu’elle voudra bien me donner, sachant très bien que ce sera exactement ce dont j’ai besoin pour continuer ma route et ma guérison.

 

Josée Lafleur

Praticienne en reiki-chamanisme, Gatineau

Cell: (819) 500-9329

www.santemanie.com

josee.lafleur@santemanie.com

Josée Lafleur | Guérir son passé et son futur pour mieux vivre l’instant présent

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire