La force de l’amour

Sur la roue des cinq éléments, on appelle INTUITION  Claire lumière, ou Amour,  l’arc de cercle situé entre le cœur et l’ensemble rate- pancréas, c’est-à-dire entre le « pâle reflet de l’énergie céleste et le mental » ( Rate Pancréas est aussi le siège du mental).

 

Je préfère utiliser le terme Amour.

Il ne s’agit pas d’une émotion à l’eau de rose ou d’un angélisme naïf.

Cela va bien au-delà.

Il s’agit d’une conscience intelligente qui a une connaissance immédiate de la réalité.

C’est ici que les mots deviennent pauvres pour désigner cette conscience enfin perceptible et agissante.

La gratitude en est une des expressions les plus évidentes.

Elle vient naturellement lorsque cette énergie du cœur circule librement et donne sa grandeur, sa dimension pleinement humaine à l’individu.

Voilà toutes les raisons pour lesquelles le jeune médecin que j’étais fut conquis par la médecine traditionnelle chinoise. La science la plus pointue permettait bien des prouesses d’intervention sur le corps humain, mais je percevais dès mes premières années de pratique qu’il manquait une dimension à nos approches thérapeutiques classiques. Les liens existant en chaque être entre les émotions, le corps, l’esprit et le caractère sacré formaient une approche globale humaniste et spirituelle de l’individu qui m’apparaissait logique.

Par la suite, j’ai poursuivi ma formation en santé globale, en cohérence cardiaque et en symbolique du corps humain. Il n’y avait plus de demi-tour possible pour moi.

C’est en prenant en considération toutes ces composantes de l’individu que nous pourrons réellement l’aider à aller mieux.

Aujourd’hui, la médecine moderne se penche enfin sur ses dimensions sans les reléguer au second plan. Les neurosciences viennent conforter, avec des mesures indéniables, cette compréhension holistique de l’individu, et je crois en une complémentarité des approches médicales. »

………………

«  Par héritage, par expérience, par enseignements reçus autant de mes patients que de la vie elle-même, je sais tout l’effort nécessaire à l’atteinte de l’état de gratitude. C’est pourtant une réelle source de bien être, un carburant inestimable au fonctionnement de nos journées et le moyen le plus efficace pour revenir à notre vraie nature, à notre essence, lieu de tous les possibles.

Dans cette partie du livre, je voudrais partager avec vous les outils que mon expérience de thérapeute m’a amenée à mettre en place pour accéder plus facilement à la pratique de la gratitude.

Je vais d’abord revoir avec vous les blessures de bases qui sont à l’origine de nos souffrances, de nos blocages et de nos comportements. Elles opèrent le plus souvent de façon inconsciente, Je vous donnerai ensuite des pistes et des exercices pratiques pour vous aider à repousser vos limites en vous libérant de ces blessures. Vous pourrez bien sûr vous faire accompagner par un psychologue, mais vous trouverez ici des outils concrets qui vous aideront à avancer par vous même. L’art –thérapie, la créativité, sous toutes ses formes, le massage et l’ostéopathie sont des avenues intéressantes à envisager pour vous aider à laisser aller vos chagrins. Car c’est cela que vous prenez comme décision maintenant : revisiter vos souffrances pour vous en libérer, et avancer vers la paix intérieure et la gratitude ».

Extrait de « La gratitude qui guérit » Ed Édito/ Gallimard (Québec) et Eyrolles (France, Belgique Suisse)

 

Christine Angelard | La force de l’amour

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire