La jeune fille et le boiséJe désire vous partager un conseil que j’ai reçu en 1999 du Maître Sananda à une époque où je faisais plein de pirouettes pour plaire aux autres. Je portais des masques pour prendre une place auprès des gens. Ce conseil m’a été révélé sous forme d’histoire racontée afin de décrire la voie que j’étais en train de suivre et que je ne percevais pas à cette époque. Elle est symbolique et m’était adressée pour que je prenne conscience que je ne vivais pas pour moi-même, mais plutôt pour répondre aux attentes et exigences des autres. Pour la première fois, je désire vous la partager car je crois que plusieurs personnes se reconnaîtront à travers cette histoire. En toute humilité et générosité, je vous la transmets, telle que reçue afin de respecter son authenticité.

 Voici l’histoire en question :


La jeune fille et le boisé

Un jour, une jeune fille très craintive s’aventura dans un petit boisé, mais elle ne s’aperçut pas que ce boisé était clairsemé, car elle le voyait très dense comme une forêt.

Divers cheminsÀ l’entrée de la forêt, elle repéra un sentier qu’elle décida d’emprunter pour se promener. Elle marcha dans ce sentier jusqu’à un croisement de quatre sentiers qui se dirigeaient dans tous les sens, soit un sentier vers chacun des quatre points cardinaux.

Le premier sentier qu’elle prit la conduisit vers le nord. Elle vit tout à coup un lièvre qui s’approcha d’elle et qui lui dit: « Suis-moi, je te montrerai comment te faufiler. Si tu acceptes de me suivre, tu deviendras aussi habile que moi pour trouver ta cachette où personne ne pourra te découvrir et t’attraper. En plus, l’hiver venu, tu te transformeras et deviendras toute blanche, si bien que personne ne fera attention à toi car tu passeras totalement inaperçue. Tu sauras ainsi te camoufler pour que personne ne vienne te déranger dans l’ombre de ta demeure.»

La jeune fille le suivit et l’imita. Après un certain temps, elle se sentit bien triste car elle ne s’était pas libérée de cette peur qui l’habitait. Elle décida de retourner vers l’endroit d’où elle était venue. Elle repartit habillée du costume du lièvre, son bel habit de camouflage.

Arrivée au croisement des quatre sentiers du départ, elle décida de suivre le deuxième sentier la conduisant vers le sud. Après quelques minutes, elle rencontra un tigre. En s’approchant, le tigre lui dit : « Suis-moi, je te protègerai; personne ne t’attaquera car je suis puissant et très fort. Et tu deviendras très forte et aussi puissante que moi, car en me ressemblant, personne n’osera t’approcher et t’attaquer.»

tigre en forêtLa jeune fille trouva très intéressante l’idée d’adopter l’apparence du tigre car personne de s’apercevrait qu ‘elle avait peur et qu’elle était un enfant très sensible. Pour se protéger, elle revêtit le vêtement du tigre. Après un certain temps, elle constata que ressembler à un tigre ne le protégeait pas, mais l’amenait à s’enfoncer davantage dans ses peurs. Se rendant compte qu’elle n’aimait pas ce sentier, elle repartit de nouveau vers son point de départ, habillée du vêtement du tigre, celui de l’armure et de la protection.

Arrivée au croisement initial, elle prit le troisième sentier se dirigeant vers l’ouest. En cours de route, elle rencontra un lutin. Celui-ci lui proposa:« Suis-moi, je te montrerai comment te fabriquer un habit pour me ressembler. Cet habit, tu pourras le transformer à ta guise et t’habiller du vêtement que tu auras fait selon ta volonté et le besoin du moment. De cette manière, tu plairas à n’importe qui. Regarde-moi! Je fais plaisir à plein de gens lorsque vient le temps pour moi de distribuer des cadeaux. En plus, je sais mieux que quiconque comment faire plaisir. Je n’ai qu’à répondre à leurs besoins et le tour est joué.

La jeune fille était très amusée par cette idée. Elle décida de suivre le lutin. Après quelques temps, elle n’était plus enjouée. Le lutin continua son chemin et abandonna la jeune fille à sa peine. Habillée du vêtement du lutin, elle rebroussa chemin, une fois de plus, pour se retrouver de nouveau à son point de départ.

Arrivée à l’intersection, elle emprunta le quatrième et dernier sentier, celui la conduisant vers l’est. Elle aperçut un arbre immense et alla s’asseoir à son pied. Tout à coup, l’arbre se mit à lui parler: « Bonjour fillette! Je vois que tu as peur et que tu ne sais pas trop où aller. Grimpe sur mes branches, élèves-toi et tu verras très loin en avant de toi. Tu n’auras plus peur car tu verras approcher tous ceux qui cherchent à t’atteindre et à te faire du mal;, et tu verras à l’avance toutes les embûches ou les barrières qui se dresseront en avant de toi.»

Sans perdre un instant, la jeune fille grimpa à l’arbre dans le but d’apercevoir tout ce qui s’approcherait d’elle. Une fois de plus, elle réalisa que ce n’était pas ce qu’elle recherchait. Elle avait toujours peur. Elle descendit de l’arbre et repartit vers son point de départ.

Lorsque elle y fût arrivée, elle s’essaya sur une roche et se mit à pleurer. Découragée, elle se dit à elle-même : « Comment puis-je faire pour me débarrasser de ma peur et de ma tristesse? » «  Pourquoi  ai-je si peur? » « Qui suis-je? »

Pendant qu’elle se posait toutes sortes de questions, elle ne remarqua pas que le Soleil était revenu et qu’il la réchauffait. Puis, soudainement, elle entendit une voix; cette fois, la voix provenait du Soleil.

Le Soleil demanda à la jeune fille :

« Pourquoi pleures-tu? »

Et la jeune fille répondit :

« Je ne sais pourquoi, monsieur le Soleil. En fait, je ne sais plus comment retrouver mon chemin. Aujourd’hui, je me suis promenée dans la forêt et j’ai rencontré un lutin, des animaux et même un arbre majestueux qui m’ont invitée à leur ressembler et à les imiter. Je l’ai fait, monsieur le Soleil, mais j’ai été déçue. »

Et le soleil demanda :

« Pourquoi as-tu été déçue? »

« Eh bien, je n’ai pas réussi à me débarrasser de ma peur, répondit la jeune fille. »

Alors le Soleil donna ce précieux conseil à la jeune fille: « Lève-toi et retourne d’où tu viens. Sois toi-même et ne cherche plus à ressembler aux autres. Arrivée chez toi, tu découvriras pourquoi tu as été déçue et que tu as eu si peur. »

Le jeune fille suivit le conseil du Soleil et retourna chez elle. À la sortie du boisé, elle s’arrêta. Elle se souvint du conseil du Soleil. En saluant le lutin, le tigre et le lièvre, elle leur dit: « Je ne veux plus vous ressembler ni vous imiter. Soyez heureux dans l’Ombre de votre propre demeure. Je me libère de vos habits; ils vous appartiennent :ils ne m’appartiennent aucunement. Je retourne chez moi. »

Et à l’arbre, elle dit: « Je ne me servirai plus de toi pour m’élever parce que j’ai peur de ce qui vient. Je me reposerai plutôt à la base de tes racines pour retrouver en moi le calme qui me permettra de vivre, tout comme toi, au rythme de la nature et de la vie. »

soleil dans la prairieEn sortant du boisé, elle fut surprise d’apercevoir devant elle un magnifique champ parsemé de marguerites. Elle décida de libérer peu à peu sa peur et courût vers ce champs, laissant derrière elle l’ombre du boisé.

Le Soleil était encore plus brillant. Il dit à la jeune fille: «Tu vois, je suis toujours présent pour ceux qui veulent de moi. N’oublie pas que même si tu ne me vois pas, je déverse sur toi mon énergie bienfaisante. À toi d’être réceptive pour me recevoir. Avance vers tes peurs car elles sont un guide pour ta liberté. Sois toi-même! Sois ce que tu es sans te comparer! Ne cherche pas à être ce que les autres sont! Libère tes connaissances! Au fur et à mesure que tu t’en libéreras, tu avanceras dans ta vie et vivras ta vie. Tu danseras avec la vie tellement tu seras en harmonie avec celle-ci. »

Alors, la jeune fille remercia le Soleil pour ce précieux conseil et s’en retourna chez elle pour vivre sa vie et être elle-même. Je t’aime divinement.

Sananda.

Message divin transmis par le Maître Sananda, le 23 février 1999
Pour le lancement de mon 1er livre : « Danser avec l’univers »
La page couverture de ce livre représente le reflet de cette histoire

 


Carolle CrispoAuteur: Carolle Crispo, Médium, Auteure et Conférencière
Pour consulter la fiche professionnelle de Carolle sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cette entrevue et que vous souhaitez la partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.


 

Carolle Crispo | La jeune fille et le boisé; un message divin pour délaisser nos personnages et être finalement soi-même !

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire