La thérapie d’équipe

Alain Marillac

La thérapie intégrée est là désormais et elle passe à travers les petites barrières de l’Ego, étape bien normale du processus. Mais de quoi s’agit-il?

J’ai déjà abordé le sujet de manière succincte dans d’autres articles de ce blogue. En fait, il s’agit simplement de prendre conscience et d’accepter que chacune de nos professions ne répond à la totalité de la problématique de certains de nos clients. Qu’est-ce que cela implique ?

En premier lieu, prendre conscience qu’une démarche unilatérale portera ses fruits, mais sur une période plus longue. J’ai largement expérimenté le partage d’approche avec mon collègue ostéopathe Lionel Castrien, chacun de nous prenait en charge la partie que l’autre ne pouvait aborder en n’ayant qu’un seul objectif le bien être du client. En partageant l’action, on gagnera du temps et l’on sera plus efficace.

Tout d’abord d’avoir un bon réseau de collègues compétent au sein d’une même clinique c’est encore mieux. C’est désormais mon cas à Bedford. Le client connaît les lieux et souvent les intervenants. EX : une personne traitée pour des douleurs musculaires profondes devra sans doute se soumettre à des manipulations plus ou moins douloureuses. Or on sait qu’une détente préalable avec une dissociation légère permet de pousser les mouvements plus loin sans infliger de douleur importante. À cela peut aussi se greffer un massage post-traitement. Et nous voilà à trois thérapeutes sur la même personne.

Ce qui nous amène au second point important. Est-ce que le client paie le tarif courant des trois intervenants ? Ce qui peut laisser une facture salée. Ou bien, la chose répond à des cas exceptionnels, et alors le « combo » est offert à un prix plus bas, discuté au préalable entre les professionnels. L’alternance demeure l’alternative, car nos associations ne semblent pas prêtes à cent pour cent.

Au début, il y a toujours quelques difficultés à s’accorder et à procéder, mais après les ajustements on constate rapidement la plus grande efficacité d’action sur les patients. Mieux, même si la chose est rare, pour certains il n’est plus question de faire appel à une seule personne. Le client a expérimenté les bienfaits du partage et en redemande. Car, effectivement, lorsque deux ou trois professionnels et plus coordonnent leur savoir et leur action les résultats sont décuplés.

Avancez progressivement dans cette direction, car les personnalités de chacun vont jouer à fond. La SEULE règle doit être le bien-être du patient. Il s’agira surtout de comprendre comment bien agir, ensemble. Cela demande un peu de temps et de pratique. Mais ensuite, vous aurez du mal à envisager votre intervention de manière unilatérale tellement les gains sont importants. Personnellement j’ai hâte que cette pratique soit bien ancrée et surtout bien encadrée à tous les niveaux.


Alain Marillac, hypnothérapeute: www.enequilibrebedford.com

Et https://www.mutationexponentielle.com/

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choisir votre devise
CAD Dollar canadien
EUR Euro
Retour en haut