Nous sommes les enfants de la Terre

Qui dit enfant, dit mère; cette mère–Terre que l’on tarde malheureusement à préserver. Et, sur ce plan terrestre, nous avons aussi une maman bien en chair.  J’ai le goût de partager avec vous mon cheminement sur mon retour à la source et ce parcours passe forcément par ma mère puisque mon histoire de vie terrestre commence en tant qu’enfant de…

Célébrer la vie!

Ma mère a toujours eu le tour de mettre de la magie et de la féérie dans notre quotidien. On célébrait la vie à chaque occasion.  À nos anniversaires, elle créait des décors fabuleux.  Pour elle, il était important de mettre un peu de couleur dans le quotidien.  Elle trouvait toujours le moyen de nous faire voir le beau côté des gens, tout en nous expliquant que certaines personnes souffraient tellement qu’elles ne savaient faire autrement que crier leur douleur. Qu’il était tout aussi essentiel d’entourer ces gens d’une grosse bulle d’amour.  Elle nous ramenait souvent à la nature, à voir la beauté dans les petites choses afin de s’émerveiller à tout instant.

J’ai eu la chance d’envoyer une bouteille à la mer, espérant que quelqu’un la trouve et réponde. Ce qui arriva d’ailleurs! J’y découvris l’engouement de rêver de grands espaces, de la possibilité de communiquer avec des gens d’ailleurs, loin de chez moi.

J’ai pêché des têtards et des petits menés dans le trou d’eau sur la grève, je les ai mis dans un bocal et, à tour de rôle dans la maisonnée, tout le monde soufflait dans la paille afin de donner de l’oxygène aux poissons. Ceci  développa en moi ce penchant d’aider plus petit que soi. L’empathie envers autrui pouvait leur insuffler de la vie dans leur épreuve.

Quel plaisir que de se coucher dans le gazon pour regarder le ciel et compter les étoiles. Encore aujourd’hui, je regarde le ciel et les nuages, et j’essaie de trouver à quoi ils ressemblent. J’aime stimuler mon imaginaire pour conserver cette magie de l’enfance en moi.

Vivre le point d’équilibre

J’ai eu le genre de maman qui te réveille à 4h du matin, t’installe avec une grosse doudou sur le bord du quai pour que tu puisses vivre le point d’équilibre de la nature!  Avez-vous déjà vécu le point d’équilibre de la nature?  Ça se passe juste avant le lever du jour, tout s’arrête, l’eau ne bouge plus, les oiseaux sont silencieux, plus aucun bruit,  comme si le temps s’arrêtait.  Ça dure quelques secondes, puis hop, tout repart, l’eau se remet à bouger et les oiseaux à chanter.  Le rythme de la vie reprend son souffle et le soleil se pointe à l’horizon. La magnificence du cycle de la vie en cette Terre-mère se trouve sous nos yeux, nos oreilles et tous nos sens. La Terre respire, elle a un souffle et un rythme.

Est-ce que je vous ai déjà mentionné que je faisais partie des enfants qui ont vu le Père Noël ?  Le traîneau et les rennes,  le kit au complet ?  L’adulte d’aujourd’hui va vous dire :  ben voyons donc! Mais mon cœur d’enfant vous répond :  pensez ce que vous voulez, moi,  je l’ai vu !!!

Toute cette féérie, cette magie qu’elle semait en nous, étaient remplies d’amour pour mieux alléger le quotidien.

Un quotidien pas toujours rose!  La vie a fait en sorte que, très jeune sur ma route, j’ai vu partir des gens proches de moi, des accidents tragiques, des suicides. On a vécu aussi de près la maladie, des cancers, l’alcoolisme, des handicaps sévères.  Je vous épargne le reste par ce que je ne veux pas tomber dans le mélodrame.

Sensibilité et compréhension

Un bon vécu, en si peu de temps, a fait en sorte que j’ai développé cette sensibilité  et la compréhension de ce que les gens vivent, très tôt. Ma mère ne nous cachait rien, elle expliquait,  à sa façon, la vie tout simplement, avec ses hauts et ses bas.  Et même avec un quotidien quelquefois houleux, il y a moyen de mettre de la magie, un sourire aux lèvres et d’ avancer avec une certaine sérénité.

¨Merci maman de ce bel héritage que tu m’as légué¨

La force de vivre,  nous l’avons tous en nous,  la vie veut circuler.  C’est en ce sens que s’inscrit ma démarche : le bien-être de l’humain dans son quotidien. Et c’est le mouvement de la vie que l’on porte à l’intérieur de soi qui va tracer notre chemin et nous aider à conserver la santé.

Beaucoup de conférences, d’ateliers de croissance ont abordé le sujet de l’enfant intérieur et ce, de toutes les manières. On l’a trouvé, écouté, dorloté. Maintenant, cet enfant intérieur doit passer à un autre niveau. Il doit maturer!

Devenir adulte, c’est se séparer, se détacher, non pas pour se centrer sur soi, encore et encore mais pour bien se centrer en soi !  Cette maturité va nous amener, d’une ouverture à l’autre, vers la compassion et l’engagement social, puisque nous sommes tous unis à l’ensemble. Être libre,  c’est se responsabiliser, choisir et assumer!

Le présent devient la motivation pour le futur. Une mission de vie n’est pas un rôle à remplir mais un talent à exprimer.  La spiritualité,  c’est vivre sa vie consciemment.

Pour moi, il est clair que bonheur et santé vont de pair.  Plus je vois, apprécie et remercie, mieux je me porte et par ricochet, ma santé est bonne. L’union corps-esprit-cœur prend tout son sens.

Le corps est un baromètre

Ceux qui me connaissent savent que je ramène souvent mon monde à leur corps physique.  Le corps est un baromètre de ce qui se passe en-dedans. Alors, c’est génial de s’en servir et de se reconnecter à ce mouvement de vie à l’intérieur de soi.  Plus vous serez à l’écoute de ce qui se passe en- dedans, plus vous recevrez de l’information. L’extérieur s’ouvrira à vous.

Ce retour à la source, nous le vivons tous en tant qu’êtres humains. Une petite âme quitte temporairement ses origines célestes, vient faire un séjour sur la Terre et retourne à la maison.  Pour que ce passage soit bénéfique,  commençons par honorer le parcours que nous avons fait et orientons-nous vers le chemin qu’il nous reste à parcourir, sur le plan terrestre. Curiosités, découvertes, apprentissages seront au rendez-vous dans chacun des tournants de notre quotidien. Vous réaliserez que, même à travers les épreuves, la vie circule à sa façon. Pas toujours clairement, mais elle circule.

Résister à ce qui est présent ne vous rendra pas service. On ne peut tout comprendre. Laissons-nous bercer par la vie tout en focussant sur le bien-être intérieur.

Que notre passage comme enfant de la Terre soit salutaire.

Sylvie Asselin | Nous sommes les enfants de la Terre

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire