Qu’est-ce qu’il y a dans votre tasse ?

Anne-Marie Lecompte

Voici une analogie déjà bien connue, et qui, dans la situation difficile que nous vivons tous sur la planète en ce moment, prend tout son sens. Alors, permettez-moi de vous la raconter. Ce texte est inspiré du moine bouddhiste vietnamien Thich Nhat Hanh.

Vous tenez une tasse de café lorsque quelqu’un, bien maladroitement, vous rentre dedans.

Et voilà.  Il y a du café partout.

Quelqu’un passant par-là vous demande : « Pourquoi avez-vous renversé le café ? »

Et vous de répondre :

« Parce que quelqu’un m’est rentré dedans !!! »

Mauvaise réponse.

Vous avez renversé le café parce qu’il y avait du café dans votre tasse.

S’il y avait eu du thé dans la tasse, vous auriez renversé le thé.

Ce qui est à l’intérieur de la tasse est ce qui va se renverser.

La tasse, c’est vous !

Au cours de votre vie, vous y avez ajouté différents mélanges et différentes saveurs. Parfois, vous avez accepté un mélange un peu plus fade ou trop sucré tout en sachant que le meilleur était à venir. À certains moments, votre sélection vous paraissait même un peu tiède. Mais vous êtes toujours allé de l’avant. Vous avez fait des choix, des compromis jusqu’à obtenir la juste saveur pour vous. Celle que vous appréciez maintenant, celle à laquelle vous pouvez vous délecter.

Cette saveur fait maintenant partie de votre quotidien. Vos projets vont bon train, la famille évolue bien, votre boulot vous apporte de la satisfaction, votre relation avec votre partenaire est au zénith, les amitiés fleurissent et il n’y a aucun nuage gris à l’horizon. Les sentiments de joie et de reconnaissance sont au rendez-vous, sourire aux lèvres. Puis, un jour, un petit nuage gris se pointe. Vous y remédiez avec ardeur et courage afin de conserver cette saveur de bien être que vous avez édifiée autour de vous, jour après jour.

Tous les jours, vous avez apporté votre petit grain pour améliorer votre vie et celle des gens que vous aimez. Malgré certaines contraintes, jour après jour, vous avez souri parce qu’il faut sourire, vous avez été gentil parce qu’il faut être gentil, vous avez été présent parce qu’il faut être présent… Certaines journées, vous avez même fait semblant, afin de respecter le code éthique que nous devons observer en vivant en société. Vous avez maintenu le cap, jusqu’à ce que la vie vous secoue et vous sorte de votre zone de confort … ou que le café sorte de la tasse.

Ce que vous n’aviez pas vu venir c’est que derrière ce petit nuage, à votre insu, se cachait une tempête. Comment y remédiez-vous ? Êtes-vous toujours aussi reconnaissant, joyeux, sourire aux lèvres ?

Quand la vie arrive avec ses branle-bas de combat, ses situations déstabilisantes et nous secoue – comme nous pouvons l’être en ce moment – tout ce qui est à l’intérieur de nous, tout ce qu’on refoule à l’intérieur, sortira, parfois sans avertir et avec fougue.

Pourquoi ?

Il existe plusieurs raisons et loin de moi l’idée d’en faire une étude psychologique, cependant, on peut en noter quelques-unes : instinct de survie, manque de confiance, intimidation dans notre enfance, vouloir se protéger, maladresse, manque d’estime de soi, craintes de ne pas être à la hauteur, et j’en passe. Mais, ce qu’il faut noter c’est que la grande majorité de ces sentiments sont enracinés dans la peur. Cette peur qui est souvent liée aux expériences passées de notre vie et qui devient l’instigatrice de ce type de réactions.

Alors, il est important de prendre le temps de nous demander…

« Mais qu’est-ce qu’il y a dans ma tasse ? »

Quand la vie devient difficile, qu’est-ce qui risque de se déverser ?

La joie, la gratitude, la paix, la confiance et l’humilité ?

La colère, l’amertume, les mots durs, la méfiance, la peine et les réactions négatives ?

La vie nous fournit la tasse, NOUS choisissons avec quoi nous allons la remplir.

Si la vie met sur notre chemin des obstacles et des défis à surmonter, il devient important de trouver au fond de nous, la confiance, la foi, le courage de croire en nous et de croire en nos possibilités.

Mais comment, me direz-vous ?

D’abord, et comme vous le savez sans doute, il existe plusieurs outils disponibles pour nous aider. Mais, avant tout, essayons par nous-mêmes en faisant le choix de demeurer le plus positif possible. Il est parfois impossible de changer une situation. Cependant, nous pouvons changer l’idée qu’on se fait de cette situation. Puisque les pensées que nous avons concernant cette situation créent les émotions qui, positivement ou négativement, nous affecterons. Observons ce diagramme :

LA SITUATION (1) +  L’IDÉE QUE JE ME FAIS (2)  = L’ÉMOTION (3) (1)

Faites-en le test.

  1. Prenez une situation dans votre vie. Une situation qui ne peut être changée. Par exemple : il pleut. (Ironiquement, c’est le cas au moment où j’écris cet article)
  2. Maintenant, quelle idée vous faites-vous de cette situation ? « Oh! Non. Je ne pourrais pas jouer au golf aujourd’hui. » Ou bien peut-être que vous vous dites : « Super! Je vais me concentrer sur la lecture du bouquin que je veux lire depuis si longtemps ou écrire cet article ! »
  3. Dépendamment de votre pensée, votre cerveau génère une émotion. Cette émotion libère soit de la sérotonine, des endorphines ou de l’ocytocine (hormones du bonheur), soit du cortisol (hormone du stress). Dans le premier cas, vous êtes de bonne humeur parce que vous allez enfin faire quelque chose qui vous fait plaisir. Dans le deuxième cas, vous êtes déçu, contrarié.

En tant qu’humain, nous avons le pouvoir de modifier l’idée ou la pensée que nous avons concernant une situation en particulier et, par le fait même changer la peur pour des sentiments plus positifs. Mais, cela demande du travail, de l’introspection, de l’analyse de soi, et parfois, le soutien d’un coach, un mentor ou un spécialiste. Mais il devient impératif de reprendre les rênes et de trouver la force en nous de vouloir remédier à la situation et d’en sortir vainqueur.

Aujourd’hui, essayons de remplir nos tasses de gratitude, de pardon, de joie, de mots d’affirmation et d’encouragement, de bonté, de douceur, de compassion et d’amour pour les autres.  Nous avons tous le libre arbitre – même dans nos pensées !

Si l’on considère les derniers mois, je suis certaine que chacun peut dire que sa tasse a été pleine de peur à un moment ou à un autre, et peut-être que cela nous a fait agir d’une manière que nous n’aurions pas fait normalement et à laquelle nous ne sommes pas très fiers.

Maintenant que nous avons fait cette introspection, prenons des mesures pour remplacer cette peur par la confiance et en faisant en sorte que notre prochaine réaction face à ce que la vie nous enverra sera une bonne réaction, de sorte que lorsque nous sommes bousculés à nouveau, seuls les bons sentiments se répandront sur les autres. C’est à nous de choisir.

Crédit photo de Matt Hoffman

  • Outil de référence : Livre S’aider soi-même, une psychothérapie par la raison – Lucien Auger

Anne-Marie Lecompte

Publicité

5 réflexions sur “Qu’est-ce qu’il y a dans votre tasse ?”

  1. WOW merci pour ce texte! ma mère m’a conseillé de le lire sachant que j’ai souvent du mal a faire face a differentes situations et j’ai tellement bien fait de prendre le temps de te lire! j’ai plus qu’adoré et ça m’aidera beaucoup à avoir une meilleure perspective des embûches de ma vie dans le futur! tu as vraiment un talent avec les mots Merci beaucoup de le partager c’est génial?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choisir votre devise
CAD Dollar canadien
EUR Euro
Retour en haut