Les yeux, porte d’accès

La vue est l’un des sens les plus utilisés. D’ailleurs, nous fonctionnons majoritairement de par ce que l’on voit. Jusqu’à un certain point, cela est un triste fait. On occulte trop souvent les autres sens comme le ressenti, le goût, les odeurs et les sons, qui à leur façon préciseraient grandement l’interprétation de ce qui est perçu. Néanmoins, il y a quand même une raison majeure pour laquelle la vue est si sollicitée.

La plus grosse entrée simultanée d’informations se fait par les yeux. L’information se définie autant par la forme, l’image, la couleur, la perspective et le mouvement. Les deux hémisphères du cerveau recevront en même temps, tout ce flot de données qui sera instantanément stocké au cerveau.

Si les yeux sont de prime à bord, une porte d’entrée d’informations extérieures vers l’intérieur, il en est de même pour une lecture intérieure qui se projette vers l’extérieur.  Cette activité se nomme tout simplement « le regard ».

Il traduira un état d’être, un message caché ou non, puisque le subconscient agira soit par la conscience volontaire ou par l’inconscient. Vous pouvez être assuré, ce dernier transmettra les signaux à coup sûr pour qui sait reconnaître les signes. C’est merveilleux tout ce qui se transmet par un simple regard.  On peut y voir la joie comme la tristesse, la colère comme l’amour, l’indifférence comme la séduction.

L’information qui circule librement entre deux paires de yeux enclenche automatiquement une réaction intérieure. On ressent tout en profondeur ou en surface. On peut tant donner comme on peut amplement recevoir. La complexité du regard s’exprimera autant dans des opposés ; une œillade peut être foudroyante tout comme un regard soutenu, soulignera la confiance, l’assurance et l’accueil.

yeux

L’expression, les yeux du cœur, sous-entendent une cohérence entre la raison et les sentiments profonds d’où ressortira une lecture d’honnêteté et d’authenticité.

Les poètes affirmeront que les yeux sont les portes d’accès pour contacter l’âme chez l’autre. Ceux qui ont déjà expérimenté une séance d’échanges de regards comprennent la puissance de l’exercice, tant sur nos cellules que sur notre Être tout entier.  À vous de découvrir!

Voyez-vous tout ce que l’on peut percevoir dans un simple regard ?

Sylvie Asselin | Les yeux, porte d’accès

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire