Accompagner jusqu’à destination

Les parents vieillissent! Au crépuscule de leur vie, ils tentent tant bien que mal à garder leur autonomie.

Des deuils, ils en vivent tous les jours. Quelles insultes que de se faire infantiliser à cause d’une simple surdité. Évidemment que le rythme des actions ralentit, ils savourent le temps qui passe. C’est nous qui courrons auprès d’eux et à quel escient d’ailleurs?

Et encore, ce foutu temps, il leur en manque toujours pour réaliser leur projet. Les idées continuent de fourmiller par leur créativité. Qui sommes-nous pour les ralentir sous prétexte de les ménager? N’est-ce pas l’enfant en nous qui a peur de perdre ses parents, qui se justifie en les maternant ainsi? Ce qui les garde en une santé relativement bonne, c’est bien cette curiosité et joie de vivre. Cette volonté et résilience de poursuivre leur route à destination mériterait d’être encouragées par l’entourage. C’est le moteur d’une autonomie qui se préserve au jour le jour.

Ce quotidien paisible et cette routine réconfortante leur procurent une motivation à continuer d’avancer. Bouger tout en douceur de vivre. Ce corps, qui semble les lâcher, ne freinera pas leur enthousiasme! Faire la sieste entre deux lignes d’un texte pour reprendre le fil peut-être le lendemain. Ce sourire, qui éclaire leur visage lorsque des nouvelles de leur progéniture leur parviennent, est essentiel et rassurant pour nourrir un cœur de sérénité.

Les tracas, ils n’en veulent plus. Pas de grosses surprises, à moins d’être averti un tantinet d’avance, afin d’éviter les vagues d’émotions qui pourraient perturber leur quiétude.

Ils prennent plaisir à s’aventurer sur la navigation Internet. Tout un exploit pour cette génération qui a vécu le plus d’adaptations au fil du dernier siècle. Ils auront goûté aux balbutiements de l’électricité et de l’automobile. Les côtés sombres de la guerre, des rations imposées et de la relance économique. Une expertise de sagesse prête à partager ses secrets.

Êtes-vous de ceux qui savourent les moments partagés avec leurs parents qui avancent en âge? Tous n’auront pas ce privilège de les voir vieillir et encore moins en beauté. Soit, ils auront pris leur envol trop tôt ou bien soit ils se seront égarés en leur monde intérieur. Peu importe leur force de caractère, leur égarement ou leur brin de fantaisie qui s’insère, ils sont dans le dernier droit de leur chemin de vie. Il est louable que cette vie qui leur appartient à eux seuls, se couronne par un envol doux et paisible, accompagné d’un sentiment d’accomplissement.

Serez-vous en mesure de respecter leur désir et leur choix? Nous avons une seule vie à vivre, aidons-les à la réaliser jusqu’au bout comme bon leur semble. Être présent avec une certaine distance, juste assez pour les rattraper si la vie chamboule leur équilibre.

Entourons-les d’un amour indulgent et compréhensif, notre tour arrivera bien assez vite.

 

 

Sylvie Asselin | Accompagner jusqu’à destination

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire