Le jour où tu comprends que tu ne contrôles rien… Tu passes à la maîtrise !

control-freakC’est lundi, il est 6h15 du matin. Caroline se lève avec la boule au ventre. La semaine vient à peine de commencer et déjà, elle ressent que les choses vont être difficiles aujourd’hui.

Tellement de choses à faire ! Elle ne sait pas comment la journée de son fils à l’école va se passer. Il s’est disputé vendredi dernier avec son ami Antoine et ne se sont plus adressé la parole du week-end. Eux qui pourtant ne se lâchent jamais une seconde… Il y a ce contrat qui doit partir ce soir au plus tard, et le service juridique n’a toujours pas donné de réponse sur le contenu à modifier depuis la semaine dernière…. La porte du garage n’est toujours pas réparée, et elle aimerait vraiment que son mari s’en occupe. Oui il travaille fort aussi, mais il pourrait prendre 5 minutes pour le faire ! Si ça continue elle va appeler un professionnel pour s’en charger !

Vous l’aurez compris, Caroline est une « Control Freak » ! Elle est comme beaucoup d’autres personnes, peut-être même vous qui lisez ces lignes en ce moment. Elle a un grand besoin de contrôle sur son environnement, et tout ce qui la touche. Un sentiment de « Pouvoir » et de « Devoir » entremêlés qui la pousse à intervenir, ou en tous les cas de vouloir intervenir, sur tout ce qui se passe autour d’elle.

La peur de l’échec, la croyance que les autres ne sont pas en mesure de gérer les imprévus, le manque de confiance accordé à l’entourage et la recherche de perfection… poussent les personnes comme Caroline à tout simplement penser et imaginer tous les scénarios possibles (souvent catastrophes) dans l’espoir d’éviter le pire et de montrer qu’elles sont capables.

Le lâcher-prise ? Les « Control Freak » connaissent le mot, mais n’ont absolument aucune idée de comment faire. D’ailleurs, les « CF » ne comprennent même pas comment les autres peuvent faire pour être aussi calmes et tranquilles… « Ils sont inconscients ! »

J’ai une mauvaise nouvelle pour vous : « Vous ne contrôlez rien du tout et rien ne se passera jamais comme vous l’avez prévu ! »

Oh là ! C’est quoi cet article ? On ne te connaissait pas si négatif Julien !

Rassurez-vous il y a une solution. Une solution que vous connaissez surement d’ailleurs depuis très longtemps… Mais que vous n’avez pas encore osé utiliser.

Mais revenons d’abord à notre chère Caroline. Elle est une « CF », d’accord ! Elle a besoin de contrôler les choses autour d’elle pour combler son insécurité, elle vise de plus en plus la perfection au fil des années, dans l’espoir d’atteindre un jour un état de tranquillité et d’équilibre intérieur… Je pense que nous sommes tous capables de comprendre cet état de fait.

Une petite question pour vous… Est-ce que d’après vous, Caroline arrivera un jour à atteindre le résultat souhaité ?

Non ! Nous sommes d’accord sur ce point là aussi. La recherche de contrôle n’a jamais rendu personne plus heureux ou épanoui. Bien au contraire, cela amène bien plus de stress, de tensions, de nervosité, de panique, d’angoisses,…

Y aurait-il un remède qui existe ? Une stratégie différente que l’on pourrait utiliser ?

Et bien OUI ! Il y a une autre stratégie que vous pouvez apprendre à mettre en place. C’est ce que j’appelle la « Maîtrise ».

Comment je le sais ?

Et bien, pour vous partager un peu de mon histoire, j’ai été pendant des années un enfant hyper stressé, en panique intérieure la plupart du temps, à me poser des milliers de questions à la minute, à chercher des réponses pour ce qui n’était pas encore arrivé, et à essayer de deviner ce qui pourrait arriver de mal… Avec une satisfaction malsaine d’avoir eu raison, quand les choses ne fonctionnaient pas ! Haaaaaa ce besoin d’avoir raison !

Je ne faisais confiance à personne ou presque, je ne laissais que rarement des personnes entrer dans mon intimité, ou ma sphère relationnelle. Ce qui me valait souvent d’avoir un sentiment de solitude et de rejet durant la récréation. Résultat dont j’étais le seul responsable ! Après tout, j’étais apprécié de quasiment tout le monde à l’école…

Je n’arrivais pas à m’ouvrir aux autres et aux choses car j’avais trop peur de ce qui pourrait arriver. Je n’avais pas confiance dans les choses, les personnes, les lieux, … Je trouvais toujours un moyen de me mettre dans cette recherche de comment je pourrais contrôler les choses autour de moi pour que tout se passe bien.

Bref ! Il fallait que les choses soient contrôlables, sinon je n’étais pas du tout à l’aise et cela ne me plaisait pas du tout !

Un petit « Control Freak » en puissance ? Pas impossible oui 😉

Et puis en grandissant, bien des années plus tard, j’ai commencé à suivre ma toute première formation post-universitaire en Sophrologie.

Quelle claque je venais de prendre en pleine face ! « Cherche pas à contrôler Julien, tu contrôles jamais rien, et tu ne contrôleras jamais rien ! Tu le sais en plus ! »

Voilà ce que ma conscience m’avait envoyé comme message après seulement quelques semaines de pratique de la méthode à laquelle j’étais en train de me former.

Je dois avouer que ça m’a fait bizarre d’avoir ce discours intérieur, qui allait à l’opposé de ce que j’avais l’habitude de faire. Mais au fond, n’était-ce pas moi qui allais depuis toutes ces années à l’opposé de qui j’étais pour me sentir aussi mal ?

Je le dis souvent, et le répète à nouveau ici : Lorsque nous avons une envie de changement au fond de nous-même, est-ce parce que nous désirons changer, ou est-ce parce que nous prenons conscience que nous avons changé et qu’il est temps de revenir à la meilleure version de nous-même ?

C’est alors qu’est apparu la notion de maîtrise dans mon esprit. Le contrôle et la maîtrise sont 2 choses complètement différentes pour moi.

Si je devais en donner une définition, voici ce que je dirais :

Le contrôle : Mécanisme psychologique humain, visant à vouloir prendre le contrôle et à décider à tous niveaux de « Comment » doit se dérouler une tâche, une situation, un événement,… Le contrôle passe par une volonté de gérer entièrement ce qui se passe à l’extérieur, dans l’espoir de répondre aux schémas, aux pensées et aux ressentis intérieurs.

La maîtrise : Mécanisme psychologique humain, visant à installer une maîtrise du « Comment » réagir face aux événements extérieurs… La maîtrise agit sur ce qui se passe à l’intérieur (gestion des émotions, prise de recul, lâcher-prise, prise de décision, choix d’actions…), pour mieux s’adapter et agir avec plus de sérénité avec ce qui se passe à l’extérieur.

maitrise-de-soi

Pour moi la maîtrise est une notion essentielle qu’il faut apprendre à développer au fil du temps. Car elle a tout changé dans ma vie ! Elle m’a permis de prendre du recul face à bien des situations, de réfléchir en dehors « de la boîte » et de trouver des stratégies innovantes et positives pour atteindre les résultats souhaités, elle m’a donné les moyens d’atteindre cette paix et cette épanouissement intérieur que je recherchais depuis si longtemps…

Pour vous faire intégrer encore plus facilement cette notion essentielle à mes yeux, je vais vous donner un exemple concret :

2 personnes sont invitées à préparer un événement. Elles doivent toutes les 2 faire face à des situations imprévues et gérer les aléas de l’organisation d’événements.

L’une est « CF » en profondeur. Elle va se démener pour tout gérer, elle va courir de partout pour faire en sorte que les situations coïncident à ce qu’elle a prévu dans son plan de match.

L’autre est dans la « Maîtrise ». Elle sait qu’elle n’a aucun contrôle sur ce qui va se passer et même si elle prévoit des alternatives « au cas où », elle va plus compter sur sa capacité à se faire confiance et à croire en son adaptabilité, qu’à son pouvoir d’agir sur les choses et sur les autres.

Tout au long du processus de préparation, divers éléments surviennent. Alors que la « CF » s’arrache les cheveux et fait en sorte que tout colle à son plan, la « M » elle, agit avec recul et adaptabilité face aux choses.

Au final, toute les deux arriveront à mettre en place leur événement, avec bien entendu quelques modifications sur le plan initial.

La « Maîtrise » va obtenir un résultat très satisfaisant qui va lui montrer qu’elle est capable de s’adapter efficacement, qu’elle a même eu l’occasion grâce à ces changements de découvrir de nouvelles choses et d’avoir de nouvelles idées pour l’avenir.

La « Control Freak » va obtenir un résultat peu satisfaisant (en tous les cas pour elle-même), qui va lui montrer une fois de plus qu’elle ne peut faire confiance à personne et qu’elle ne peut compter que sur elle-même. Elle se rend compte que peu reconnaissent vraiment le travail qu’elle a fourni pour en arriver là, et que la prochaine fois elle s’occupera d’encore plus de choses par elle-même pour atteindre le résultat souhaité.

Je sais pas vous, mais moi, je n’ai vraiment pas envie de me retrouver dans la peau de la « CF » ! C’est effrayant de se dire qu’à un moment donné de ma vie, j’ai pu être comme ça… A vouloir tout contrôler à l’extérieur. Alors qu’en fait, la vérité est ailleurs… Elle est en moi-même.

Alors peut-être allez-vous me dire que vous comprenez l’idée mais que nous ne sommes pas tous capables de faire ça… Que nous avons tous notre façon de fonctionner et que ce qui a fonctionné pour moi pourrait ne pas fonctionner pour vous.

Mille milliards de mille sabords ! Balivernes !

stop-main

Au risque de vous décevoir, nous fonctionnons tous de la même manière quand il s’agit de prendre des décisions et de faire des choix ! Nous nous basons toutes et tous sur nos émotions. Que nous en ayons conscience ou non d’ailleurs.

Lorsque je suis dans un esprit de « contrôle », je vais prendre ce qui se passe en moi comme une vérité et je vais beaucoup plus m’intéresser à faire en sorte que l’extérieur m’apporte le soulagement ou la satisfaction que j’attendais au départ. Je vais en vérité laisser mes émotions gérer mes décisions à ma place. Et bien souvent je vais agir en fonction de mes peurs et non des mes désirs… En gros, on part dans la mauvaise direction.

Lorsque je suis dans une esprit de « maîtrise », je vais prendre conscience de ce qui se joue en moi, je vais prendre le recul nécessaire. Je vais filtrer mes ressentis pour savoir si ils me permettent d’aller vers mes objectifs ou seulement de m’éloigner de ce qui me dérange. Et en définissant si les choses vont me permettre d’aller de l’avant ou non, je prendrais une décision. Décision qui ne sera pas basée sur un contexte extérieur, mais bien en fonction de mes propres choix et mon équilibre intérieur.

Vous savez soit je décide de que je veux faire et obtenir, soit je laisse la vie le faire à ma place. Dans le premier cas j’appelle ça de la maîtrise, dans l’autre du contrôle.

J’ai d’ailleurs fait de l’adaptabilité un des piliers de ma méthode de coaching, car elle permet vraiment de pouvoir atteindre les meilleurs résultats. Et ça, quelque soit l’environnement, quelque soit la situation dans laquelle on peut se trouver à un moment donné.

Alors aujourd’hui, au travers de cet article, c’est ce que je vous invite à faire. Développer votre adaptabilité et pour vous y aider, voici une stratégie simple pour commencer à installer la maîtrise dans votre quotidien :

•    Toujours commencer par se dire : « Ce n’est pas grave, je vais trouver une solution » – Ne laissez pas le hamster dans votre tête décider de ce que vous devez faire ou non !

Puis se poser ces 2 questions :

•  Est-ce que j’ai un pouvoir d’agir sur ce qui se passe autour de moi maintenant ?

Si oui, alors agir en conséquent, en pensant le plus possible en terme de « atteindre mon objectif » plutôt que « m’éloigner de ce qui me dérange ».

Si non, alors je reprends la maîtrise de mes émotions, et je focus sur ce que je suis en mesure de faire MOI dans l’instant pour continuer d’avancer vers mon objectif.

•  Est-ce que ce que je ressens est utile pour moi ? Et est-ce que ça me permet d’aller vers mon objectif ?

Si OUI, alors le renforcer et réfléchir avec ce ressenti pour prendre les meilleures décisions et aller vers l’objectif souhaité.

Si NON, prendre le recul nécessaire pour se dissocier du sentiment, comprendre et accepter qu’il soit présent en nous parce qu’il nous montre que l’extérieur ne match pas avec l’intérieur. Choisir le sentiment qu’on souhaiterais vivre à la place, déterminer de quoi on a besoin pour, puis trouver une action qui va dans ce sens et la poser.

Le jour où vous prendrez toute la mesure et l’importance de la maîtrise dans votre vie, les choses changeront profondément pour vous aussi.

Je dois cependant avant de clore cet article vous donner un avertissement. Lorsque vous allez commencer à avoir cette démarche du « Ce n’est pas grave, je vais trouver une solution, je vais faire différemment,… », vous allez avoir des réactions vives et souvent négatives en face de vous :

–    C’est du « je m’en foutisme »

–    Tu es inconscient(e) !

–    Tu te rends pas compte

–    Ça marchera jamais !

–    Réfléchis ! Tu vois bien que c’est pas possible…

Votre entourage ne comprendra surement pas votre démarche. Mais laissez passer ce délai nécessaire où tous vous demanderont « pourquoi tu fais ça ? », car un jour ces mêmes personnes vous demanderont « comment tu fais pour être aussi serein(e) face aux choses ? ».

Avec toute ma gratitude pour le temps que vous avez accordé à cet article, je vous souhaite toute la maîtrise possible au fond de vous-même. Et la prochaine fois que vous aurez l’impression de vous mettre dans le contrôle et de sortir de la maîtrise, imaginez vous avec une perruque de couleur sur la tête, un nez rouge, en train de courir partout les bras en l’air et de crier « ça marche pas comme je veux, j’en ai marre, faut tout faire soi-même ici ! » 😉

Soyez magique, et n’oubliez pas vous pouvez faire et avoir tout ce que vous désirez vraiment dans votre vie !

A bientôt.

Merlin


Auteur: Julien Giraud, Merlin des temps modernes  Pour consulter la fiche professionnelle de Julien sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

Julien Giraud | Le jour où tu comprends que tu ne contrôles rien… Tu passes à la maîtrise !

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire