La grippe ! Cet indésirable dont personne ne veut !

femme-malade-rhume-mouchoirs-14857_245x339Et voilà nous y sommes : en plein milieu de l’hiver.   Nous traversons même un vrai froid de canard ces jours-ci, brrrrr !  La saison froide ne plaît pas à tous, j’en suis consciente.  Toutefois à mes yeux, elle nous offre plusieurs beaux avantages.  Un de mes préférés est l’émerveillement qui m’envahit lorsque les journées rallongent et que je vois le printemps arriver.  À chaque année, c’est un renouveau merveilleux.

Mais pourquoi nos perceptions face à l’hiver sont-elles si différentes ?  Évidemment, il y a nos personnalités et nos goûts bien personnels.  Il y a également une dimension physiologique dans tout ça.   Est-ce que vous avez l’impression que l’hiver vous épuise physiquement ?   Faites-vous partie de ceux et celles qui attrapent tous les microbes qui passent ?  Rhumes, bronchites, sinusites, gastroentérites et grippes font-elles partie de votre univers ?  Si c’est le cas, il est bien évident que pour vous la saison froide rime avec désagréments.

Évidemment, les conseils de base demeurent et vous les connaissez probablement très bien : bien manger, dormez bien, bougez, lavez-vous les mains.  Mais encore, me direz-vous ?  Avez-vous regardé la base même de votre santé :  votre système immunitaire ?  Cela semble simple, mais concrètement qu’en est-il ?  Le saviez-vous : notre corps fabrique du glutathion, le maître antioxydant du corps humain.   C’est le glutathion qui est responsable de votre immunité.

Qu’est-ce qui fait varier notre taux de glutathion ?  Tout d’abord notre âge, dès le début de l’âge adulte, notre taux de glutathion va en décroissant et à partir de la cinquantaine, il chute dramatiquement.   Ensuite, le stress, la pollution, la maladie, l’alimentation,  notre mode de vie et plusieurs autres variables font baisser nos niveaux de glutathion.  Bien qu’une bonne alimentation vous aide à demeurer en santé, il est impossible de remonter nos niveaux de glutathion à un taux optimal simplement par l’alimentation.

Il n’existe pas de supplémentation de glutathion que nous pouvons consommer.  Notre corps doit le fabriquer lui-même au niveau cellulaire.   Par contre, nous pouvons lui fournir à un précurseur de glutathion.  Il s’agit de cystéine liée qui, une fois ingérée, s’associe à deux autres acides aminés présents dans notre alimentation, la glycine et le glutamate.  Une fois réunis, ces trois précurseurs s’activent et permettent à votre corps de fabriquer son glutathion et ainsi d’optimiser votre système immunitaire.

Les statistiques de la santé publique nous révèlent que l’activité grippale fait un bon important en ce moment.  La progression est en hausse et le pic devrait être atteint le mois prochain.  [1]  Êtes-vous prêts ?

[1] http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/flashGrippe/FlashGrippe_vol6_no3.pdf


Auteure: Marie-Hélène Dubé, consultante indépendante Immunotec
Pour consulter la fiche professionnelle de Marie-Hélène sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.


 

Marie-Hélène Dubé | La grippe ! Cet indésirable dont personne ne veut !

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire