Laisse moi t’aider comme je t’aime

Quand l’univers d’un ami cher s’ébranle, par l’annonce d’un cancer, d’un décès, d’une séparation, d’un deuil…

J’aimerais t’aider, autant que je t’aime

 

J’ai tant de choses à te dire, tant de choses que tout se bouscule à la sortie et se réduit au silence. Oui ta réalité est taboue, mais j’aimerais trouver les mots pour toi que j’aime.

L’inconfort de la situation m’amène à flirter avec la maladresse, par peur de mal structurer mes pensées, par crainte de langue fourchue, je préfère m’abstenir et nous protéger de moi.

Ne croit pas que tu es lourde avec tes émotions, si tu savais à quel point je me sens importante quand tu te confies à moi. Laisse-moi le droit d’être touchée, autant que je t’aime

J’aimerais dans cette épreuve, être digne des films hollywoodiens, t’offrir le décor parfait, les moments magiques, les répliques extraordinaires, comment dire,  la réalité est rarement celle-ci, c’est souvent chaotique et empreint de malaises. Sache que mon amour pour toi, n’en est aucunement diminué.

Je sais très bien que parfois je t’étourdis à trop vouloir en faire. Ce sont les vapeurs de l’impuissance, elles agitent ma créativité et m’amènent à FAIRE plutôt que de simplement, ÊTRE.

Malgré tout, sache que…

Lorsque je ne te parle pas de ta réalité, je n’ai pas oublié ce que tu vis, je tente tout simplement de ne pas t’imposer la douleur à nouveau, au cas où ton esprit aurait réussi à prendre une pause.

Je suis désolée si parfois je suis impatiente, c’est que je souhaiterais que tout revienne comme avant. Je ressens de l’injustice et de la colère face à ta situation. Pendant que je m’indigne, ce que je désire vraiment, ce serait de te bercer et te tenir à l’abri de tout et de tous.

Je suis bouche bée de te voir si courageuse et résiliente, mais sache que si ces forces qui t’habitent, s’estompent une journée de tempête, jamais tu ne me décevras et rappelle-toi que je suis là pour te permettre de te ressourcer.

Pardonne-moi d’avoir parfois de la difficulté à t’entendre dans ta souffrance ça peut te sembler égoïste, mais en fait, quoique cela ne change rien, quand tu souffres, je souffre aussi. Ne me préserve pas, j’ai l’impression qu’ensemble on a le pouvoir de diluer et transformer cette peine en moment magique.

Ose aborder les sujets les plus tabous si tu en as besoin.

Transforme tes attentes en ententes, afin de me guider à mieux t’aider.

Je désire plus que tout être un fort, une épaule, un roc, un quai où il te sera possible d’accoster en temps voulu, même si parfois j’accueille la pluie, sache que je désire plus que tout, être là pour toi.

J’aimerais t’offrir mon oreille pour toutes ces nuits ou tu te réveilles en sursaut et que le cauchemar perdure, toutes ces fois ou les moutons que tu comptes, se transforment en bêtes noires, équivalentes aux pensées frisées du même ton. Rappelle-toi, que je suis là, tout près dans ton cœur.

J’ai envie d’être là pour te laisser parler de tes peurs et ressortir tes craintes, non pas pour leur donner vie, mais plutôt pour libérer toute l’énergie dont tu as besoin pour continuer.

Rappelle-toi que tu as été une oreille pour moi, que tu as su me réconforter et m’apaiser par ta présence; laisse-moi te démontrer, à quel point ce que tu m’as appris vaut tout l’or du monde.

Laisse-moi t’aider dans ce parcours, permet-moi de t’accompagner dans ce moment de vulnérabilité. Laisse-moi devenir ton pôle quand tu perds le nord. Laisse-moi honorer notre amitié, autant que je t’aime!

Karine Leclerc | Laisse moi t’aider comme je t’aime

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire