L’artiste et la vie…

Un article à écrire…

De quel sujet pourrais-je bien traiter avec vous ? Mon enfance ? Mes premières amours avec la créativité ? Mon expansion en tant qu’artiste peintre ? Mon volet conférence ? La technique que j’utilise pour créer ? Ou encore peut-être un peu de tout ?

Bref, ma tête n’a pas cessé de sautiller d’un sujet à l’autre pour en arriver à un consensus : Un sujet qui saura tout simplement plaire aux lecteurs.

Suite à cette décision, je suis allé prendre une belle marche en nature. J’ai demandé aux arbres et à la vie de m’inspirer pour la suite. Voilà que par magie une petite voix m’a soufflé « Janic, raconte ton moment magique où tu dansais au rythme des couleurs. Tu sais, cette journée où tu as pris conscience que peindre une toile était très similaire à la vie. »  

Alors voilà….

 

1re leçon : Choisir ses couleurs (pensées)

Tout d’abord, avant de débuter une toile, j’ai à faire un premier choix de mes couleurs. Est-ce que j’utiliserai des couleurs chaudes ? Des couleurs froides ? Je ne peux pas commencer à peindre si je ne passe pas par cette étape de choix de couleurs, sinon, je risquerais sûrement de rester inerte devant une toile blanche.

Lors de cette fameuse journée, je prenais conscience que tous les petits mouvements que je faisais apparaissaient sur ma toile. Toutes les fois que je plaçais mon pinceau dans le rouge, il y avait du rouge qui apparaissait. Lorsque je trempais mon pinceau dans le bleu, du bleu arrivait. Je ne pouvais pas m’en échapper. J’ai fait à ce moment la réflexion qu’il devait sûrement en être ainsi avec la vie et que c’est probablement ce que veulent dire tous ces gens qui parlent de la loi de l’attraction et du pouvoir qu’ont nos pensées sur notre vie. J’ai toujours trouvé qu’il était difficile de bien cerner une pensée, la voir ou même la toucher, mais avec la scène de peinture qui était sous mes yeux, tout était devenu subitement concret et clair.

Depuis ce temps, j’aime comparer la vie à un beau canevas blanc, et nous, aux artistes qui choisissent les couleurs. Malheureusement, j’ai passé quelques années à placer mon pinceau dans le noir chaque fois que je m’éveillais, tout en souhaitant du rose apparaisse sur mon canevas de vie. Mais pourtant mon pinceau était recouvert de noir. Comment aurais-je pu obtenir une autre couleur sur ma vie ? Je choisis le bleu, j’ai du bleu, je choisis le rouge, j’ai du rouge, je choisis le noir, j’ai du noir… C’est depuis ce temps que je prends soin de regarder les couleurs (pensées) que je choisis pour mon canevas de vie.

Avec quelles couleurs souhaiteriez-vous peindre votre vie ?

 

2e leçon : Laisser place à la spontanéité plutôt qu’à la perfection

Après avoir fait mes choix de couleurs, je me laisse porter par des gestes spontanés en dansant au rythme de la musique pour lâcher prise totalement. Ainsi, cela permet de calmer mon mental qui voudrait tenter de dessiner une image précise. Je laisse place à la simplicité et à mon cœur d’enfant. C’est aussi simple que lorsque j’avais deux ans et que je faisais des barbeaux.

Ensuite, je prends un temps de recul pour découvrir ce qui se cache derrière ces gestes et ces couleurs. C’est ainsi qu’étape par étape, je découvre un monde qui se bâtit sous mes yeux, ce qui m’amène à conscientiser qu’il n’est pas nécessaire de toujours savoir quelles seront les étapes avant d’entamer un projet. C’est aussi simple que de donner un petit coup de pinceau par ici et un autre par là. Plus je m’amuse, plus c’est agréable et cela permet à la magie d’opérer avec moi.

Quel serait votre élan de folie que vous auriez le goût de vous
permettre aujourd’hui ?

 

3e leçon : Nous avons toujours le choix

Après avoir terminer tous mes élans de folies, c’est le moment de prendre un peu de recul encore une fois pour observer la toile dans les 4 directions. Évidemment, pour certains côtés, je découvre le néant, mais pour d’autres, c’est tout un monde qui se dessine. Parfois, j’ai à faire un choix, car j’ai 2, 3 ou même 4 scènes qui me plaisent et que j’adorerais faire émerger. Je me retrouve en tant qu’artiste derrière mes pinceaux et qui aura à décider de l’avenir de cette œuvre. Je suis la seule responsable des actions, des gestes et la façon dont je vais y contribuer. Je pourrais décider tout autant de ne pas définir de figures, mais cela reste un choix quand même. Cela me rappelle que je suis responsable de faire mes propres choix pour créer mon futur. J’ai également à observer ce que je veux vraiment : Est-ce la scène un de mon père, la scène deux de mon ami, la scène trois de la société ou bien encore la scène quatre qui est mon coup de cœur à moi ? Prendre le temps de recul pour découvrir ce qui est caché au plus profond de notre être et ce que notre âme souhaite accomplir. Voilà un beau cadeau à s’offrir.

Prendre le temps pour ensuite faire NOS CHOIX.

Quel serait votre tableau idéal de vie ?

 

4e leçon : Se donner toujours la possibilité de changer

Vous savez quoi ? Parfois, j’ai deux coups de cœur. Je suis un peu embêtée, car je voudrais les deux, mais je dois faire un choix. Je commence alors à définir mon paysage et mes formes d’un côté, et en cours de route, plus rien ne me parle ! J’éprouve de la difficulté à choisir ou, plus simplement, je n’aime vraiment pas. J’ai la possibilité de revenir et TOUT CHANGER ! oui oui ! Ou encore, de rester là et détester mon œuvre et de m’en plaindre. Je crois qu’il en va de même avec la vie. Nous avons cette possibilité d’avoir débuté un canevas qu’on croyait bon pour nous, mais en cours de route, nous évoluons et voulons autre chose. Nous avons qu’à reprendre le choix de nos couleurs, faire un essai et voilà… c’est reparti !

 

  1. De quelles couleurs je nourris ma vie ?
  2. J’essaie sans exiger la perfection dans ce que je fais.
  3. Je fais un choix pour ensuite faire un premier pas en avant.
  4. J’observe et, si j’aime, je continue d’avancer. Par contre, si je n’aime pas, je peux toujours choisir de recommencer.

 

Voilà, je vous souhaite qu’avec cet exemple du travail de l’artiste, vous puissiez nourrir votre âme. Je vous invite même à trouver une image d’un artiste ou encore une palette de couleurs, et que cela soit pour vous un outil pour vous rappeler que VOUS êtes l’artiste de VOTRE VIE et que vous avez le choix de choisir vos couleurs d’aujourd’hui !

Je vous souhaite une agréable journée remplie de couleurs et de magie !

Janic Losier | L’artiste et la vie…

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire