Le danger de se comparer

À l’ère des technologies modernes où tout ce que l’on choisit de montrer sur les réseaux sociaux et dans nos conversations de surface, ne sont que des parcelles, d’une soi-disante réalité.

Une réalité qui n’en est pas une, car entre ma réalité et votre perception de celle-ci; un monde les sépare.
Que vous l’admettiez ou non, nous le faisons tous. Nous avons tendance à nous comparer. Bien que lorsque nous y réfléchissons le moindrement, nous réalisons tous que ce comportement est plutôt ridicule et malgré cela, on s’entête à continuer de le faire. Cette façon d‘agir comporte plusieurs dangers et parfois nous en sommes plus ou moins conscients.

Que ce soit pour comparer ce qui est quantifiable, une plus grosse maison, une plus grosse paye, une plus grosse voiture, ou ce qui ne l’est pas, la beauté physique, le charisme, le pouvoir, l’intelligence, etc.

Il nous faudrait une unité de mesure unique, une espèce de formule mathématique standard applicable à tous à chacun avec la variante de la situation. Vous l’avez deviné, cela relève du domaine de l’impossible. Je m’explique.

Notre cerveau nous joue bien souvent des tours, nous avons tendance à comparer le pire de ce que nous connaissons de notre situation, avec la meilleure supposition de ce que nous croyons véridique de la situation de l’autre. Soyez vigilants, car je peux vous assurer que leur vie n’est pas parfaite puisque la perfection est utopique.

Il existe un nombre infini de choses que vous pouvez comparer et il existe un nombre tout aussi infini de personnes sur la terre avec lesquelles vous pouvez vous comparer. Si vous entrez dans ce tourniquet, vous aurez de la difficulté à en sortir. C’est un jeu sans fin et où vous devenez insatiable. Un jeu ou votre bonheur devient une cible à atteindre, en mouvement constant. Comme la carotte au bout de la perche.

Lorsque vous dirigez votre attention sur la vie des autres, vous perdez de précieux moments. Plus vous cherchez à devenir comme eux, plus vous vous éloignez de la personne que vous êtes réellement. Choisissez plutôt de prendre ces précieux moments pour réfléchir à ce qui vous rendrait réellement heureux et à ce que vous désirez réellement mettre en place !

La prochaine fois que vous vous surprendrez à vous comparer, je vous propose ce petit exercice – Élaborez sur papier une liste de certaines de vos valeurs. Par exemple : la générosité, l’humilité, la gentillesse et l’amour. Puis tentez de vous questionner sur le comment vous pourriez développer encore plus ces valeurs qui vous sont propres. Vous évitez ainsi de mettre l’emphase sur des valeurs qui ne vous représentent probablement pas. Ne cherchez pas à l’extérieur de vous, ce qui se retrouve déjà en vous. Célébrez vos forces et ce que vous avez déjà !

Et si malgré tout cela, vous vous surprenez à vous comparer (car ça risque d’arriver encore), ayez le réflexe de vous ridiculiser ! Ayez de l’autodérision et sachez que la vie n’est pas une compétition, mais bien un endroit où nous sommes venus apprendre et partager.

À mon humble avis, il existe une seule forme de comparaison qui n’est pas néfaste, celle où vous vous autorisez à comparer la personne que vous étiez hier à la personne que vous êtes devenue aujourd’hui.

Kathy Tropiano | Le danger de se comparer

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire