Le meilleur moyen d’appliquer nos résolutions du Nouvel An (faire autrement) !

D’emblée, chaque nouvelle année apporte son lot de réjouissances, mais aussi une grosse dose d’anxiété. Un cadeau que j’ai bien du mal à déballer. Une fois les souhaits habituels du Nouvel An échangés, que la santé, le bonheur, la légèreté et l’abondance nous sont proposés, j’appréhende vraiment beaucoup les questions au sujet de mes résolutions.

Les fameuses résolutions du premier jour de janvier sont des sujets très recherchés au réveillon ou le jour même et les gens nous en parlent de moins en moins plus le temps avance dans l’année. Mais nous qui avons fait promesse ultime à nous-mêmes, nous sommes aux prises avec cette grande responsabilité de remplir cette promesse et c’est souvent là que tout tombe à néant sans l’avoir fait exprès pour autant…

Quel est donc le meilleur moyen d’appliquer nos résolutions du Nouvel An?

Si cet article participe à l’événement « Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions » du blog Devenez meilleur, ce n’est pas un hasard. Primo, j’adore ce blog et je l’ai découvert en lisant « Faire partie des gens qui réussissent ». C’est, en fait, mon article préféré! Et je le relis aussi souvent que nécessaire.

Secundo, je trouvais juste de donner l’opinion qu’est la mienne afin de démystifier un peu tout ce que peuvent nous faire vivre nos résolutions. Et, tertio, puisque ce temps de réjouissances qu’est l’arrivée de la nouvelle année nous demande déjà beaucoup, j’ai pensé écarter tout sentiment de culpabilité entourant lesdites résolutions.

Le jour où j’ai commencé à tenir mes résolutions est ce fameux jour où j’ai décidé de ne pas en prendre!  Ne vous moquez pas de moi et n’allez pas voir là un truc très facile pour me désister de mes responsabilités!  Je vous explique…

Ne pas prendre de résolution n’équivaut pas au refus du changement

Ce sont deux choses tout à fait contraires que de penser qu’on refuse les transformations lorsqu’on refuse de prendre des résolutions!  La preuve étant que si je n’en prends plus depuis belle lurette, je suis en constante évolution donc toujours en transformation.

Changer de vocabulaire

Je ne dis pas que j’ai une attitude statique, je dis simplement que j’ai changé mon vocabulaire. Je n’ai plus de résolutions, j’ai des projets!  Les unes sont drastiques tandis que les autres sont prometteurs. Cela a un effet bénéfique sur mon cerveau et je n’ai plus l’impression de passer mon temps à tenter de le discipliner ou de lui jouer des tours.

Un petit pas à la fois

Les projets sont différents des résolutions. Si la résolution se fait immédiatement… à froid, le projet, quant à lui, se fait par étapes. Il aura beau compter plusieurs étapes, peu importe. L’important est de le mettre en branle tout en gardant un rythme de croisière réaliste et confortable.

Étirer notre zone de confort

Quand je dis que tout cela doit être confortable, je ne dis pas qu’on doit irrémédiablement demeurer dans des zones connues sinon le projet ne se réalisera jamais. Non!  Je dis d’étirer ces zones connues tout près de l’inconfort. Cela ne durera qu’un temps et lorsqu’on aura à nouveau pris nos marques, on recommencera pour une nouvelle étape.

Célébrer chaque étape

L’important est de ne pas attendre la concrétisation du projet qu’on a mis en branle pour célébrer. Chaque pas réalisé, si petit soit-il, est un pas important sans lequel nous ne pourrons pas crier victoire le moment venu.

Enfin…

Le meilleur moyen d’appliquer nos résolutions du Nouvel An, c’est de les transformer en projets, de les décortiquer en étapes et de se respecter en les suivant. En fin de compte, il n’est pas nécessaire de se morfondre à tenter de réaliser des changements subits pour changer nos vies!  Faire les choses différemment est bien amusant et nos vies peuvent être grandement améliorées dans la douceur, la constance et la patience.

Josée Durocher | Le meilleur moyen d’appliquer nos résolutions du Nouvel An (faire autrement) !

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire