L’ostéoporose versus déminéralisation

Lynne Galipeau

Plus on avance en âge, plus nous perdons des minéraux osseux. Au début, ça commence par une déminéralisation, ensuite ça devient l’ostéoporose. Les vertèbres commencent par se tasser les unes sur les autres, des centimètres sont perdus, les os deviennent poreux et plus légers qu’une pierre ponce; et fragile et deviennent prêts à rompre.

L’explication officielle est hormonale. Tout ça, c’est la faute de l’œstrogène que l’on perd à la ménopause. Et à force d’observation, la médecine holistique a découvert un responsable : l’excès d’acidité dans l’organisme. Comme si l’acidité venait détacher le calcium de la surface des os. Ce qui fait que le corps va tout faire pour préserver un ph neutre et équilibré. En cas d’agression acide répétée, le corps puise les minéraux là où il y en a, c’est-à-dire dans les os et les muscles. Ce faisant, il éponge temporairement l’excès d’acidité. Donc la déminéralisation n’est rien d’autre qu’une stratégie de survie de l’organisme qui fait face à une attaque d’acide!

Les pièges à éviter pour la déminéralisation

Ostéoporose, fonte musculaire, spasmes, nervosité, ongles cassants… Ces symptômes signalent souvent un état avancé de déminéralisation associé à une acidose. Avec l’âge, le système de filtration des reins et le système respiratoire étant moins performant, le corps n’est plus capable de compenser cette acidification chronique. Il faut simplement rompre le cercle vicieux…

Voici les symptômes de l’acidose

La sollicitation continue de vos systèmes tampons va, en effet se faire au prix de pertes minérales qui vont se manifester à différents niveaux :

– perte de densité osseuse, fragilité osseuse, ostéoporose

– fatigue cérébrale, physique et musculaire

– fonte musculaire

– aggravation des troubles du rythme cardiaque

– aggravation de l’hypertension, de l’insulino-résistance, du diabète

– aggravation de symptômes inflammatoires

L’alimentation est le facteur no. 1 de l’acidification chronique. Pour savoir si vous êtes en acidose, il vaut mieux consulter un naturopathe ou un professionnel de la santé.

Les fruits ne sont pas alcalinisant pour tout le monde !

Un individu de bonne constitution (bonne densité osseuse et musculaire, bonne capacité digestive…), les acides des fruits ne poseront aucun problème particulier. Les fruits libéreront minéraux, oligo-éléments, vitamines et alcaliniseront l’organisme. Pour les gens de faible constitution, aux capacités digestives limitées, frileux, peu résistant à l’effort, les acides des fruits ne seront pas totalement oxydés. L’organisme cédera alors ses substances alcalinisantes pour neutraliser l’acidité. Dans ce cas, il y a dévitalisation et déminéralisation de l’organisme par les fruits. Si tel est votre cas, vous serez achevé à petit feu par l’acidité des fruits, des jus de fruits, des compotes de fruits. ATTENTION À LA MODE DES SMOOTHIES QUI EST DÉSASTREUSE POUR CERTAINS.

Afin de connaitre la quantité de fruits que vous pouvez consommer, observez les signes de dévitalisation suivants : plus ils seront présents et importants, moins vous pourrez consommer de fruits. Attention ces symptômes ne sont pas spécifiques à la dévitalisation par l’excès de fruits, mais sont donnés à titre indicatif.

– peau sèche et muqueuse respiratoire sensible, facilement irritées par le froid

– selle décolorée 6 à 20 heures après avoir absorbé des fruits (intestin irritable)

– frilosité, nervosité, spasmes, ongles cassants, fragilité osseuse, hypotension, fatigabilité chronique.

Les autres facteurs favorisant l’acidose métabolique

– le manque de sommeil, des phases de sommeil profond réduites (en particulier, en début de nuit au moment où se fait l’essentiel des éliminations acides par le rein);

– une mauvaise oxygénation cellulaire due aux insuffisances respiratoires ou à la sédentarité;

– à l’extrême inverse : l’activité physique trop intense

– un déficit en vitamines du groupe B, en minéraux (calcium, magnésium, potassium) et oligo-éléments (zinc, manganèse) qui peut entrainer une mauvaise transformation et neutralisation des acides;

– le stress et le surmenage (le stress est aussi un gros consommateur de minéraux comme le magnésium)

Voici les grandes stratégies pour se reminéraliser

  1. Diminuer les apports et la production d’acides : consommer des jus de légumes verts, réduisez l’apport de produits animaux comme les viandes, les œufs, les fromages (tous produits laitiers)
  2. Respecter les combinaisons alimentaires telles que : prendre la viande avec des légumes, de la salade avec du fromage de chèvre ou fromage de riz
  3. Neutraliser les acides présents dans le corps : faire de l’exercice régulièrement
  4. Stimuler l’élimination naturelle des acides en trop :

– faire un jeûne

– phytothérapie

– eau

– hydrothérapie (sauna, hammam, bain hyperthermique, attention en cas d’hypotension)

– repos

Vous avez envie d’en savoir plus, je vous invite à consulter ma fiche RIME ci-dessous


Lynne Galipeau

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choisir votre devise
CAD Dollar canadien
EUR Euro
Retour en haut