Au lieu de craindre le changement, soyez plutôt enthousiaste face au progrès!

Je veux que vous vous regardiez dans le miroir et que vous me disiez ce que vous voyez. Avez-vous l’air plus âgé? Votre visage a-t-il plus de rides? Remarquez-vous des cernes autour de vos yeux? Des cheveux blancs?

Inutile de se mentir, vous aurez à faire face à de grands changements au fil des années. Beaucoup de choses que vous n’aimez probablement pas, des changements dus au vieillissement et des changements que vous ne pouvez résister.

Maintenant, regardez-vous à nouveau dans le miroir. Remarquez-vous une personne plus confiante? Quelqu’un qui est sûr de lui, optimiste et heureux dans la vie?

Cela m’est arrivé il y a plusieurs années alors que je me préparais pour un événement. Lors de ma préparation, je me parlais dans le miroir, et pendant que je faisais une pause, j’ai eu ce moment de pleine conscience dans lequel tout ce que j’ai remarqué était ma confiance, mon optimisme et mon énergie positive.

Ce moment d’épiphanie a complètement changé ma façon de voir la notion de changement.

Ce jour-là, j’ai vu…

Ce jour-là, dans le miroir, j’ai vu le progrès. J’ai vu une petite fille timide, anxieuse et qui était victime d’abus, de violence et d’intimidation renverser complètement son histoire pour devenir une femme courageuse, confiante, drôle et heureuse.

Nous réagissons tous différemment au changement. Certains d’entre nous le recherchent. Certains ne s’en soucient pas mais n’iront pas activement à sa recherche. Et d’autres n’aiment carrément pas ça.

Peu importe où nous en sommes, je peux parier qu’aucun d’entre nous n’apprécie quand le changement nous est imposé. Nous y résistons parce que nous nous sentons impuissant et que l’inconnu nous fait généralement peur.

Et si reprendre le contrôle n’était qu’une question de perspective?

Le changement est automatique. Il se produit que cela nous plaise ou non, et nous n’avons pas d’autre choix que d’y faire face. C’est à nous d’en tirer le meilleur parti. Nous décidons comment nous y réagissons et ce que nous en faisons.

Focus sur le progrès, et pas le changement

Il est important de réaliser que tout progrès équivaut à un changement, mais tout changement n’équivaut pas à un progrès.

Perdre votre emploi est un changement. Décider de poursuivre une carrière plus en accord avec vos valeurs et vos passions est un progrès.

Le progrès nous rend heureux. Cela nous donne envie de sauter du lit tous les jours avec une intention et un but. Le progrès nous fait avancer. Il faut y travailler. Contrairement au changement, il n’est pas automatique.

Le changement peut être pénible, le progrès une bénédiction

Pour beaucoup d’entre nous, le changement est une source constante d’inquiétude. Je n’ai pas besoin de chercher des exemples très loin. Mes parents étaient stressés au moindre signe de changement.

Si vous êtes un peu comme mes parents, au premier signe de changement, vous commencez à réagir, bougonner et à vous plaindre. Au lieu de penser à la façon dont ce changement sera bénéfique pour votre vie, vous commencez à penser à toutes les façons dont il vous affectera négativement.

Cela est évident dans le vocabulaire que nous utilisons lorsque nous parlons de changement : effrayant, difficile, écrasant. C’est également évident dans notre comportement envers les personnes qui nous poussent à changer : nous pouvons reculer, leur résister ou même leur en vouloir.

À ce moment où nous sommes confrontés ou traversons de nombreux changements, nous avons la possibilité de reconnaître et de nous réjouir des progrès que nous pouvons faire, mais à la place, nous choisissons souvent la peur.

Lorsque nous nous concentrons sur l’enthousiasme du progrès, le changement semble beaucoup moins effrayant et nous nous sentons inspirés pour agir. Parce que comme la survie, la curiosité est l’un de nos plus grands instincts.

Nous obtenons de l’énergie lorsque nous imaginons de nouvelles possibilités et que nous mettons notre focus et énergie sur ce que nous pouvons contrôler pour les créer au lieu de nous soucier de ce qui nous échappe.

La prochaine fois que vous serez confronté à un changement que vous n’avez pas choisi, au lieu de vous demander :

  • Pourquoi moi?
  • Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter cela?
  • Pourquoi maintenant? Je ne suis pas prêt pour ça…

Demandez-vous plutôt :

  • Dans quoi cela me pousse-t-il à progresser?
  • Quelles nouvelles expériences et opportunités cela m’apportera-t-il?
  • Que puis-je faire pour être prêt pour cela?
  • Qui vais-je devenir grâce à ce changement?

Tout est une question de point de vue. Et le survivant de l’Holocauste, l’autrichien Viktor Frankl, aussi professeur de neurologie et de psychiatrie, l’a très bien décrit dans son livre :

« Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre pouvoir de choisir notre réponse. Dans notre réponse réside notre croissance et notre liberté ».

J’avoue que j’ai déjà eu l’habitude de gronder et de me plaindre assez facilement. Il m’était facile de jouer la carte de la victime et de ne penser qu’aux impacts négatifs du changement, en négligeant complètement le bien qu’il pourrait apporter.

Quand je repense à tous les progrès que j’ai réalisés, cela me fait toujours sourire et me remplit de joie. Cela renouvelle également mon engagement envers mon propre développement, autant personnel que professionnel.

Vous ne pouvez pas rester là et attendre en espérant progresser. Cela nécessite du mouvement. Cela vous oblige à poser des actions. Et dans le processus, cela vous propulse et vous pousse à grandir. Devenir cette personne capable de gérer tous les problèmes ou obstacles qui se présentent à vous.

Au final, le progrès vous rapportera au centuple mais tout commence par le changement. Et quand une chenille se transforme en papillon, vous voyez la progression. Et n’est-ce pas merveilleux?

Il est peut-être temps que vous commenciez à regarder le changement dans votre propre vie sous le même angle.

Vous pouvez y voir la perte de la sécurité de votre cocon ou une opportunité de vous transformer en un beau papillon coloré et magnifique.

En vérité, le choix vous appartient vraiment….


Céline Legault

Publicité Publicité Publicité
Publicité
Céline Legault | Au lieu de craindre le changement, soyez plutôt enthousiaste face au progrès!

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire

Publicité

Abonnez-vous à l'infolettre du RIME