De quelle manière percevez-vous le monde?

Vous demandez-vous parfois pourquoi les gens ne perçoivent pas les choses de la même manière?

Grâce aux cinq sens, il nous est possible de recueillir de multiples informations du monde extérieur sans grands efforts. C’est tout un monde de perceptions qui se met en place, et chacun privilégie un canal bien à lui.

Vous vous souvenez, dans le blogue précédent, quand je disais qu’on distingue les gens en disant que l’un est visuel, que l’autre est auditif ou kinesthésique. C’est de cette différence qu’il s’agit. Lorsque l’un perçoit plus les détails visuels et que l’autre en saisisse surtout les paroles qui en sont ressorties, il se peut très bien que le tout ne concorde pas toujours. Imaginez si l’on y ajoute ce que la personne kinesthésique en a ressenti, malgré ce qui s’est dit ou fait! Là, tout peut devenir rapidement très différent pour un même évènement.

Même si les gens disposent d’un mode privilégié pour recueillir l’information, il se peut très bien que celui-ci change selon le contexte. On peut être visuel dans des situations de stress, auditif en situation d’apprentissage et kinesthésique en situation relationnelle.

De plus, le mode de recueillement (https://www.youtube.com/watch?v=YCFiN-rIxsc) soit le canal par lequel l’information nous arrive, peut être différent de celui dont on se sert pour retenir l’information ou de celui pour s’exprimer. Quelquefois, on préfère avoir l’information sous forme d’écrits, en faire la lecture à voix haute pour la mémoriser et expliquer le tout sous forme de ressentis.

Vous comprenez sûrement mieux pourquoi il est si difficile de se comprendre de temps à autre.

À part les cinq sens que l’on connaît, plusieurs s’amusent à parler de l’existence d’un sixième; l’intuition.

Qu’en est-il vraiment?

Certains chercheurs, dont Michel Kirouac, psychothérapeute et fondateur de l’Institut Milton Erickson, ont démontré qu’il y en avait bien plus encore. Selon ce dernier, il existerait au minimum 21 sens. Il y intègre aussi le sens de l’orientation, que tout le monde connaît, mais qui n’est pas inclus dans nos sens.

D’autres ont découvert qu’il y avait des sens qui permettaient de percevoir son propre corps (https://www.franceculture.fr/sciences/de-cinq-sens-a-neuf-sens) (qui impliquent les organes, les muscles, l’intensité de la douleur, l’équilibre). Ici, on y inclut l’imaginaire par son lot de perceptions qu’il amène. Je suis persuadée que plusieurs d’entre vous en ont déjà fait l’expérience. Quand on regarde du côté de l’instinct de survie, d’autres sens se mettent en action pour nous avertir du danger.

Pour ma part, quand je suis dans la nature, même si j’y suis assez kinesthésique, il y a un sens qui est encore plus affiné; mon odorat. Il me permet de rehausser le moment présent et m’amène aussi parfois quelques beaux souvenirs.

Je vous conseille d’en apprendre plus sur vos prédominances sensorielles selon le contexte. Ceci est très utile pour apporter plus de facilité dans votre façon d’apprendre et de mémoriser.

Pour ce qui est de savoir mieux vous faire comprendre, vérifiez les mots que votre interlocuteur emploie le plus souvent. Ils sont généralement de bons indices nous démontrant quel langage serait le plus approprié pour lui.

J’espère que le tout aura su apporter une meilleure perception des choses!


Carole Laurendeau, Accompagnatrice holistique.

Et pourquoi pas un petit test pour mieux connaître votre prédominance:

http://apprenons.apaap.be/tests-en-ligne/30-test-vakog.html

Publicité Publicité
Publicité
Carole Laurendeau | De quelle manière percevez-vous le monde?

Commentaires

1 Commentaire
  • Claire Goyette
    Publié à 07:56h, 10 novembre Répondre

    Très bon article Carole, nous apprenons de plus en plus que nous savions très peu à propos de nos sens….nous avons de supers pouvoirs, découvrons-les!🤗

Écrire un commentaire

Publicité