La communication authentique

Friends talking on park bench.

Communiquer de façon authentique est-ce un concept inatteignable ou plutôt un objectif concret souhaitable pour tous? Est-ce que cela signifie de dire la vérité en tout temps, de ne jamais mentir ou de dire ce qui nous passe par la tête instantanément ? Cela serait malheureusement réduire à une vision très simpliste un principe pourtant fondamental des relations humaines!

La communication authentique ne se limite pas qu’à « dire la vérité ». Si votre partenaire vous demande « As-tu beaucoup dépensé? » après votre session de magasinage et que vous répondez d’un ton nonchalant « Un peu, oui », alors que vous avez fait un trou de mille dollars dans le budget du couple, ce n’est pas une manière authentique de communiquer. Même si dans les faits, « Un peu, oui » n’est pas un mensonge, il ne s’agit toutefois pas d’une vérité honnête, authentique, car en mettant l’emphase par votre nonchalance sur le « un peu » plutôt que le « oui » vous savez que vous cachez une information importante. De la même manière, si l’on inverse les rôles et que la question « As-tu beaucoup dépensé? » a pour but de tendre un piège à l’autre afin de le culpabiliser, il ne s’agit pas non plus d’un dialogue authentique.

Il y a plusieurs facteurs qui favorisent une communication authentique. Tout d’abord, choisir le bon moment. Il ne sert à rien d’aborder un sujet lorsque vous êtes en colère. Pour favoriser un climat de communication authentique, il est impératif d’avoir une attitude calme et rationnelle par rapport au conflit. Exprimer sa colère en criant ce  n’est pas être authentique, même si c’est ce que vous ressentez réellement. C’est se soulager! Si vous vous mettez en colère, vous devez être capable, honnêtement, de vous demander ce qui suscite cette colère. Est-ce bien ce que l’autre a dit ou fait qui vous cause cette réaction, ou bien si ce n’est pas plutôt votre insatisfaction, votre impatience ou votre égo? Il y a souvent un monde d’histoires et de pensées entre l’événement déclencheur et l’émotion que vous ressentez!

Discuter de cette émotion de manière rationnelle et relationnelle permet de désamorcer une situation tendue, qui prend bien souvent son ampleur dans les émotions qu’elle suscite, plus que la situation elle-même. L’intention à l’origine du dialogue doit donc être de communiquer authentiquement : « J’aimerais aborder le sujet des dépenses dans notre couple », serait une meilleure approche que de lui demander combien il a dépensé, ou encore de lui dire carrément « Je trouve que tu dépenses trop ». Même si cette dernière réponse est honnête, elle ne va pas au fond des choses et sous-entend une certaine critique. « Lorsque tu dépenses beaucoup sans me consulter, je me sens comme si mon opinion ne comptait pas et cela me blesse », serait une manière plus authentique de communiquer son insatisfaction. Vous voyez la différence?

Il est également important d’aborder le sujet avec une absence de jugement. Vous avez vos propres failles et il ne faut pas le perdre de vue! Votre but dans la discussion ne doit pas être de critiquer l’autre sur ses agissements, de le juger ou de lui montrer qu’il a tort d’agir de la sorte. Le but doit être de lui exprimer ce que vous ressentez dans cette situation, et votre désir que les choses se passent autrement. Il s’agit, oui, de s’exprimer, mais aussi d’écouter. On croit parfois comprendre ce qu’une personne nous dit, pour ensuite bien souvent réaliser que l’on s’est trompé, par manque d’écoute et de réceptivité. Vos points de références sont peut-être différents de ceux de votre partenaire, mais cela ne veut pas dire que les vôtres sont mieux. Si la communication est réellement authentique, et que vous êtes à l’écoute de l’autre tout en étant honnête envers vous, il est plus facile de réaliser que votre réaction n’était peut-être pas justifiée! Et lorsque la communication authentique est un succès, cela ne vous causera pas d’émotion négative : vous serez simplement soulagé d’avoir réglé un conflit! Il ne s’agit pas seulement d’être authentique envers les autres, mais aussi envers vous-même!


Lise Marie Boudreau

Auteure: Lise Marie Boudreau, Présidente du CFPRH, Formatrice, Conférencière, Coach, et Thérapeute Spécialisée en Relations Humaines et Relation d’Aide
Pour consulter la fiche de Lise Marie sur Le RIME, cliquez ici.

– Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager pour « bonheuriser »  la journée de vos contacts, veuillez cliquer sur vos réseaux sociaux préférés ci-dessous.

 

Lise Marie Boudreau | La communication authentique

Commentaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire