Marcher son chemin seul(e)

Josée Lafleur

C’est fascinant comment les chakras, lorsque l’on apprend à les connaître, nous dévoilent le voyage à entamer depuis notre incarnation jusqu’à notre Souveraineté Divine. Ces chakras sont comme des stations à visiter, avec un taux vibratoire spécifique et des sagesses également spécifiques. Entre le premier chakra où nous sommes accueillis(es) par l’amour de la mère et Terre-Mère, et le dernier chakra, chakra coronal, où nous sommes dans notre Être Divin en lien avec le père et Père-Ciel, il y a tout un chemin à parcourir.

La plupart des gens sont des êtres grégaires. Les chakras inférieurs (racine, sacré et solaire) nous aident à se tailler une place au sein de notre communauté et à être en lien avec nos pairs. Cependant, un jour viendra où la nécessité de marcher son chemin seul(e) se fera ressentir.  Marcher son chemin seul(e) ne veut pas dire de vivre exempt de relations amoureuses, amicales ou autres.  Marcher son chemin seul(e) implique de ne pas être la copie de son frère ou sa sœur.  Marcher son chemin seul(e) veut dire d’avoir le courage d’être unique et ce, quel que soit les réactions de notre entourage.  Marcher son chemin seul(e) c’est de ne pas chercher l’approbation et l’amour de nos pairs, mais d’avant assez d’amour et d’estime de soi pour marcher notre route selon nos convictions, valeurs et croyances.  

Le Divin a fait chaque personne de façon unique.  Il n’y a qu’une personne comme moi. Il n’y a qu’une personne comme toi qui me lit en ce moment. Personne n’est à 100% identique à une autre. C’est ça l’unicité et l’individualité.  Et comme il n’y a qu’une personne comme toi ou comme moi, je suis seul(e) lorsque j’occupe l’espace de ce moi unique.  Je ne peux amener personne dans cet espace. Oui je peux le partager, même le jumeler et l’unir à un autre espace d’une rencontre, d’un projet, mais tout le temps, je suis seul(e) à occuper cette unicité.

Être totalement soi c’est être complètement assumé(e) dans sa différence. Le plus beau cadeau que l’on retrouve à la fin de ce voyage est le bonheur intérieur, l’épanouissement total, la plénitude, le sentiment d’être enfin de retour à la maison.  C’est ce que Père-Ciel représente : le retour vers ce grand Soi unique que le Divin a mis au plus profond de toi. Un individu complètement assumé est un individu qui pourra enfin contribuer à l’élévation de sa communauté. Ayant lui-même marcher ce chemin, un individu complètement assumé ne tentera JAMAIS de contrôler ou assimiler les autres, ni désirer que les autres soit une réplique de lui. Au contraire, un individu complètement assumé désirera au plus profond de son cœur que l’autre trouve son identité propre et son unicité, même si cette identité propre pourrait mettre en péril leur relation. Personne n’est gagnant à vivre avec une autre personne qui a peur de s’assumer. Au final, les 2 perdent.

N’ayez donc pas peur de marcher ce chemin, même si à l’occasion il semble être parsemé de solitude.  Ce n’est qu’une illusion, car on n’est jamais seul(e) avec soi-même.

Bonne rencontre avec votre unicité,

Dans l’amour et la compassion,

Josée

Publicité

1 réflexion sur “Marcher son chemin seul(e)”

  1. Très beau texte! Merci pour ce message que peu de gens comprennent et appliquent. L’humain est grégaire et cherche le plus souvent à être guidé par un mentor, un maître ou un guru ( peu importe le terme qu’on choisit d’employer). Certes, il est utile d’être guidé, mais souvent on tombe dans le piège de la facilité en faisant l’économie d’une étape de réflexion qui est nécessaire à toute démarche d’introspection. Marcher dans les pas d’un ou d’une autre, ce n’est pas suivre son chemin.. Il faut être en mesure de garder son indépendance d’esprit et de choix pour continuer à cheminer vers soi, vers une connaissance profonde de soi. Et comme vous le dîtes si bien, ce chemin vers soi est unique. Nous seul pouvons l’arpenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choisir votre devise
CAD Dollar canadien
EUR Euro
Retour en haut